1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Policiers agressés à Champigny : Alliance demande "des réponses exemplaires"
2 min de lecture

Policiers agressés à Champigny : Alliance demande "des réponses exemplaires"

INVITÉ RTL - Stanislas Gaudon, secrétaire national du syndicat de police Alliance, donne des nouvelles des deux policiers agressés et demande la mise en place d'une sanction exemplaire.

Une voiture de police (illustration)
Une voiture de police (illustration)
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Policiers agressés à Champigny : Alliance demande "des réponses exemplaires"
06:50
Policiers agressés à Champigny : Alliance demande "des réponses exemplaires"
06:48
micros
La rédaction numérique de RTL

Les deux policiers agressés dans la soirée du 31 décembre à Champigny-sur-Marne "sont sortis de l'établissement hospitalier où ils ont reçu les premiers soins", annonce Stanislas Gaudon, secrétaire général du syndicat de police Alliance, invité du 3 minutes pour comprendre de ce mardi 2 janvier 2018. Les deux fonctionnaires ont été "lynchés", selon les mots du président de la République.

"Ils sont hors de danger, mais le traumatisme psychologique est là, quand on voit la violence des coups qui ont été assénés. (...) Cela nous a rappelé un triste souvenir, celui de Viry-Châtillon", confie le représentant d'Alliance, qui demande "des réponses pénales exemplaires".

"Je pense à cette collègue de Chennevières-sur-Marne qui était au sol - avec des individus qui n'ont pas hésité à filmer la scène - c'était quasiment une scène de liesse avec des individus qui disaient 'allumez le feu'", décrit Stanislas Gaudon.

Pour un retour de la peine plancher

"Il y aura une enquête, promet Stanislas Gaudon. Viry-Châtillon ça a pris le temps qu'il a fallu, mais on a interpellé des individus. Après, ce sera à la justice de répondre et de répondre fermement car les policiers en ont assez d'interpeller les mêmes individus souvent violents qu'ils retrouvent quelques semaines après, qui ne sont pas condamnés et qui bénéficient d'aménagements de peine. (...) Parfois des policiers blessés ne sont même pas indemnisés", s'agace-t-il.

À écouter aussi

Les représentants des forces de police demandent désormais le retour des peines plancher, supprimées en 2014. "On a dit qu'elles n'étaient pas efficaces mais en fait elles n'étaient pas appliquées, affirme Stanislas Gaudon. Là, il faudrait les mettre en place et il faudrait qu'elles soient appliquées de manière systématique, c'est-à-dire qu'il n'y ait pas de jugement ou de réflexion qui soit faite par les juges où l'on tergiverse sur est-ce que la personne fait preuve de bonne foi, est-ce qu'elle va bien se réinsérer... D'abord, il faut qu'il y ait une sanction exemplaire, exige Stanislas Gaudon. On ne peut pas s'attaquer aux policiers. C'est la colère de la police qui s'exprime aujourd'hui."

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/