1 min de lecture Médias

Photo d'Abdelkader Merah : "Paris Match" se met à dos la presse judiciaire

L'Association de la presse judiciaire a condamné la publication par l'hebdomadaire Paris Match d'une photo prise d'Abdelkader Merah dans le box des accusés pendant son procès, en infraction avec la loi.

Abdelkader Merah dans le box des accusés de la salle Voltaire accusé de complicité d'assassinats terroristes, le 20 octobre 2017
Abdelkader Merah dans le box des accusés de la salle Voltaire accusé de complicité d'assassinats terroristes, le 20 octobre 2017 Crédit : Benoit PEYRUCQ / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La photo de la discorde. Paris Match a publié un cliché d'Abdelkader Merah se trouvant dans dans le box des accusés pendant son procès. Il est pourtant interdit par la loi d'enregistrer la moindre image dans un tribunal.

La photo, parue mercredi sur le site du journal et prévue dans le numéro de jeudi 9 novembre en kiosques, montre l'homme condamné à 20 ans de réclusion criminelle pour association de malfaiteurs terroriste dans le box le jour du verdict, le 2 novembre, derrière ses avocats Antoine Vey et Éric Dupond-Moretti.

L'initiative de Paris Match n'a pas du tout plu à l'association de la presse judiciaire. Selon elle, le magazine "torpille" le travail des journalistes. Elle "déplore" cette publication, en précisant que "le mot est faible". Le communiqué ajoute : "Elle remet également en cause la confiance que l'APJ construit jour après jour avec les magistrats pour permettre aux chroniqueurs judiciaires et à tous les journalistes de travailler dans les meilleures conditions aux seins des juridictions françaises".

À lire aussi
Ian Brossat, à Marseille, le 5 février 2019. élections européennes
Européennes : les "petits" candidats en colère contre France Télévisions

D'après la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, tout enregistrement de son ou d'image est interdit dans l'enceinte d'un tribunal. Paris Match risque 4.500 euros d'amende et la confiscation des exemplaires imprimés. La justice peut aussi tenter de faire cesser la diffusion sur les supports numériques.

Paris Match a déjà créé la polémique pour des faits semblables. Lors du procès de Michel Fourniret en 2008, l'hebdomadaire s'était vu retirer son accréditation pour couvrir le procès après avoir publié une photo montrant le tueur en série assis dans le box des accusés. En juillet, le tribunal de grande instance de Paris avait aussi interdit à l'hebdomadaire "toute nouvelle publication" de deux photos de l'attentat survenu le 14 juillet 2016 à Nice, sans toutefois ordonner le retrait du magazine des kiosques.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médias Presse Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790877850
Photo d'Abdelkader Merah : "Paris Match" se met à dos la presse judiciaire
Photo d'Abdelkader Merah : "Paris Match" se met à dos la presse judiciaire
L'Association de la presse judiciaire a condamné la publication par l'hebdomadaire Paris Match d'une photo prise d'Abdelkader Merah dans le box des accusés pendant son procès, en infraction avec la loi.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/photo-d-abdelkader-merah-paris-match-se-met-a-dos-la-presse-judiciaire-7790877850
2017-11-09 12:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/gvZhIMyGB2HJzhSLFvZKhg/330v220-2/online/image/2017/1102/7790775265_abdelkader-merah-dans-le-box-des-accuses-de-la-salle-voltaire-accuse-de-complicite-d-assassinats-terroristes-le-20-octobre-2017.jpg