1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Peut-on défendre Salah Abdeslam ?
1 min de lecture

Peut-on défendre Salah Abdeslam ?

REPLAY - Frank Berton va défendre le terroriste présumé face à la justice. Un choix qui heurte certains observateurs.

Salah Abdeslam est incarcéré à la prison de Fleury-Merogis (Essonne).
Salah Abdeslam est incarcéré à la prison de Fleury-Merogis (Essonne).
Crédit : DSK / POLICE NATIONALE / AFP
Peut-on défendre Salah Abdeslam ?
00:31:09

Salah Abdeslam est arrivé hier, mercredi 27 avril, en France. Il est incarcéré à Fleury-Merogis (Essonne). Son avocat principal est Frank Berton. L'unique survivant des commandos qui ont attaqué Paris et Saint-Denis le 13 novembre 2015 sera sans doute défendu par d'autres juristes. Et justement, le fait de défendre un terroriste présumé fait débat.

Pour Hélène Pilichowski, défendre Salah Abdeslam "est l'occasion d'apprendre ce qui se passe au niveau de ces individus qui terrorisent des pays entiers". "Ça peut présenter pour l'avocat un intérêt : on va essayer de comprendre et de faire comprendre aux autres ce qui se passe dans leurs têtes", précise-t-elle, avant d'ajouter : "Sur le plan personnel,ça peut coûter de défendre un terroriste. Mais il s'agit de l'intérêt supérieur de sa profession. Et je pense que ça peut être une occasion de rendre service à la société et de progresser professionnellement".

On gagnera toujours contre le terrorisme et l'obscurantisme

Paolo Levi, journaliste italien

Denis Tillinac se rappelle Jacques Vergès "qui s'était fait une spécialité de défendre l'indéfendable". Lui est favorable à la défense d'Abdelsam "pour comprendre" le raisonnement des terroristes. "C'est aussi sociologique que psychologique", indique-t-il. Paolo Levi observe : "Toute la différence entre la barbarie et la démocratie se résume dans le fait qu'un terroriste, dans une république laïque et démocratique, peut être défendu et avoir droit à un procès équitable. C'est la force de nos démocraties et c'est la raison pour laquelle on gagnera toujours contre le terrorisme et l'obscurantisme"

Enfin, Roland Cayrol s'étonne que ce débat apparaisse. "Se poser la question ne devrait même pas exister", estime-t-il, car "tout accusé a le droit d'être défendu". Il y va "de l'honneur de nos démocraties".

On refait le monde
, avec :
- Hélène Pilichowski, journaliste
- Denis Tillinac, écrivain
- Roland Cayrol, politologue
- Paolo Levi, journaliste italien

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/