1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Pédophilie dans l'Église : une pétition en ligne exige la démission du cardinal Barbarin
2 min de lecture

Pédophilie dans l'Église : une pétition en ligne exige la démission du cardinal Barbarin

La pétition est sur le point de franchir la barre des 50.000 signataires, ce mercredi 16 mars 2016.

Le cardinal Barbarin en prière à Arbil le 6 décembre 2014
Le cardinal Barbarin en prière à Arbil le 6 décembre 2014
Crédit : SAFIN HAMED / AFP
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

"Nous exigeons la démission du cardinal Barbarin de ses fonctions de cardinal de l'église catholique et d'archevêque de la ville de Lyon." Voilà ce que l'on peut lire sur la page du site internet change.org qui compile de nombreuses pétitions et débats. Cette pétition lancée par Pierre Lopez, un étudiant en sciences politiques, est sur le point d'obtenir les 50.000 signatures qu'elle espérait recueillir alors que nous écrivons ces lignes mercredi 16 mars au matin.

"M. Barbarin est aujourd'hui visé par une enquête préliminaire pour "non dénonciation de crime" pédophile, et "mise en danger de la vie d'autrui". Phillipe Barbarin a lui même reconnu dans le journal La Croix être au courant de tels agissements en 2007. Nous estimons que les non-agissements du cardinal Barbarin justifient aujourd'hui sa démission et sa mise en retrait de l'Église catholique", soutient la pétition.

Le cardinal Barbarin est face à sa conscience

François Fillon

Le succès de cette pétition intervient au lendemain d'une journée particulièrement tendue pour le cardinal. Philippe Barbarin a nié "avec force" lors d'une conférence de presse avoir couvert "le moindre acte de pédophilie" dans son diocèse de Lyon. Il a été appelé par Manuel Valls à "prendre ses responsabilités".

"Le cardinal Barbarin est face à sa conscience, il est face à son pape qui est en réalité la seule autorité qui peut prendre une décision le concernant", a par ailleurs réagi François Fillon. "C'est une des plus grandes figures de l'Église de France, c'est un homme qui intellectuellement et par l'action qui a été la sienne (...), est une grande figure de l'Église. Je considère que c'est à lui de prendre ses décisions et ce n'est ni à François Fillon ni à Manuel Valls de lui dicter sa conduite", a continué l'ancien premier ministre avant de conclure : "Je remarque que l'on n'entend pas beaucoup le Vatican, ce serait bien que le Vatican s'exprime sur cette question".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.