1 min de lecture Paris

Paris : un homme grièvement blessé après une chute de 3 mètres dans les catacombes

Des passants ont entendu les cris des amis de la victime, ce qui a permis de lui porter secours.

Un pompier (illustration)
Un pompier (illustration) Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet

La virée dans les catacombes aurait pu être fatale. Samedi 5 novembre, un jeune homme d’une vingtaine d'années, qui s’était introduit avec des amis dans les catacombes de Paris, a accidentellement chuté au fond d’un puits, trois mètres en contrebas, sans pouvoir remonter, raconte le Parisien. Ses amis, paniqués, ont alors commencé à crier pour appeler au secours. Les passants ont alors entendu les cris, provenant d'une bouche d'égout, situé dans le quartier Alésia (XIIIe arrondissement) et ont rapidement contacté les secours.

Une fois sur place, la mission de sauvetage s'avère plus ardue que prévue pour les pompiers, puisque la victime ne se trouve pas à l’endroit indiqué par ses amis. Les secours entament alors une marche de reconnaissance, à travers les galeries des catacombes, pour, enfin, parvenir à repérer le puits au fond duquel se trouve toujours le jeune homme. Blessé, se plaignant de douleurs à la tête, à l’épaule et au coude, il est également assis sur un sol instable, obligeant les pompiers à lui faire parvenir un harnais de sécurité pour éviter qu’il ne tombe plus bas encore.

C’est finalement une équipe du GRIMP, le Groupe d’intervention en milieu périlleux, qui, avec l’aide d’une équipe médicale, a immobilisé la victime dans un brancard avant de la remonter à la surface. Le jeune homme a été hospitalisé dans un état sérieux, précise le Parisien.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Île-de-France Accident
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants