4 min de lecture Paris

Mort de Shaoyo Liu : 4 questions pour comprendre cette affaire

ÉCLAIRAGE - Shaoyo Liu, un ressortissant chinois, a été abattu par un policier à son domicile, dimanche 26 mars à Paris. Mais les versions des policiers et de la famille s'opposent.

Des manifestants devant le commissariat du XIXe arrondissement de Paris, le 27 mars à Paris
Des manifestants devant le commissariat du XIXe arrondissement de Paris, le 27 mars à Paris
ClaireGaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

La situation est des plus tendues dans le XIXe arrondissement de la capitale. Depuis dimanche soir et la mort de Shaoyo Liu, un ressortissant chinois de 56 ans tué par un policier à son domicile, la communauté asiatique montre son mécontentement. Des centaines de personnes se sont réunies devant le commissariat de l'arrondissement provoquant de nombreux heurts.

Lundi soir, une première manifestation réunissant environ 150 personnes avait donné lieu à l'interpellation de 35 personnes, dont 26 pour participation à un groupement en vue de commettre des violences, trois pour violences sur agent de la force publique et dégradation d'un véhicule de police et six pour jets de projectiles. Le lendemain, au même endroit, une dizaine de manifestants ont une nouvelle fois été arrêtés après des jets de projectiles. 

Il faut dire que les versions des forces de l'ordre et de la famille s'opposent ouvertement. Au lendemain de l'audition des trois policiers de la BAC déployés sur place, la famille du défunt a également été entendue mardi 28 mars. Le 2e district de police judiciaire et l'IGPN, la police des polices, ont été saisis des enquêtes pour faire la lumière sur les circonstances exactes de cette mort.

À lire aussi
Anne Hidalgo à Paris en juillet 2018 mairie de Paris
Paris : Anne Hidalgo admet se sentir "seule" face aux critiques

1. Quelle est la version des policiers ?

Mais alors, que s'est-il passé ce dimanche 26 mars dans cette immeuble du XIXe arrondissement ? Il y a d'abord la version officielle, celle donnée par la police. Un voisin a entendu des cris venus du logement en-dessous du sien. La BAC est alors appelée pour intervenir dans cet appartement. Sur place, deux policiers trouvent porte close alors que les cris se poursuivent. Ils décident dès lors d'enfoncer la porte.

Selon leur récit lors de leur audition par l'IGPN, Shaoyo Liu se serait jeté sur l'un d'eux, armé d'une paire de ciseau de 25 centimètres. Il aurait frappé une première fois un fonctionnaire au thorax, le blessant que légèrement à l'aisselle grâce au gilet par balle. Ce dernier s'étant vu depuis prescrire trois jours d'incapacité temporaire de travail (ITT).

Mais ce ressortissant chinois ne se serait pas arrêté et aurait tenté de frapper une seconde fois. "Il me plante, il me plante !", aurait-il lancé. Le second policier aurait dès lors fait usage de son arme à feu, blessant mortellement Shaoyo Liu. 

2. Quelle est la version de la famille ?

Une version contestée par l'avocat de la famille, maître Calvin Job. Quatre des cinq enfants de la famille, âgés de 15 à 21 ans, se trouvaient dans l'appartement. Selon les propos de l'une des filles, la mort résulte d'une "bavure policière". L'avocat relaie les propos de cette dernière "qui se trouvait à côté de son père au moment de l'intervention" : "Elle me dit que son père a été propulsé à l'arrière par l'ouverture brutale de la porte", explique-t-il alors que les forces de l'ordre assurent qu'aucun des enfants "n'a été témoin des faits".

Ce dernier poursuit : "Et tout de suite, concomitamment à l'ouverture de la porte, le coup de feu est parti. Son père n’a blessé personne. Le policier qui est rentré en premier, c’est lui qui a tiré et non pas le deuxième comme dans la version policière. Il n’était pas blessé. Le seul sang qu’il y avait c’était le sang de son père". Ce père de famille quinquagénaire était "en train de tailler des poissons avec des ciseaux".

3. Qui est Shaoyo Liu ?

À l'heure actuelle, peu d'informations ont été dévoilées sur Shaoyo Lui et sa famille. Ce dernier, un ressortissant chinois de 52 ans, avait donc cinq enfants. S'il habitait en France, l'avocat de la famille précise qu'il "parlait très peu le français". Il avait séjourné à l'infirmerie psychiatrique de la préfecture de police en février 2012 après un précédent appel des voisins pour trouble de voisinage, mais "il n'avait pas d'antécédents psychiatriques majeurs", précise son avocat. 

4. Quelle est la réaction des autorités ?

Deux jours après la mort de Shaoyo Lui, la Chine a officiellement pris la parole. Le pays a demandé mardi 28 mars à la France de garantir "la sécurité et les droits" de ses ressortissants et "exigé" que Paris fasse "toute la lumière sur cette affaire". "Nous avons rapidement lancé des protestations officielles auprès des autorités françaises et exigé qu'elles prennent des mesures efficaces afin de protéger la sécurité, les droits et les intérêts légitimes des citoyens chinois, et traitent la réaction des Chinois vivant en France à cet incident d'une manière raisonnable", a souligné la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying.

La réponse du ministère français des Affaires étrangères n'a pas tardé affirmant que les ressortissants sont "une priorité des autorités françaises". Dans un communiqué, le ministre de l'Intérieur Matthias Fekl a de son côté condamné "fermement ces violences à l'égard des forces de l'ordre" et les a assurées "de son plein soutien". Il a également appelé "au calme afin de permettre à la procédure judiciaire en cours de se dérouler dans la sérénité". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Faits divers Chine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787868108
Mort de Shaoyo Liu : 4 questions pour comprendre cette affaire
Mort de Shaoyo Liu : 4 questions pour comprendre cette affaire
ÉCLAIRAGE - Shaoyo Liu, un ressortissant chinois, a été abattu par un policier à son domicile, dimanche 26 mars à Paris. Mais les versions des policiers et de la famille s'opposent.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/paris-mort-de-shaoyo-liu-4-questions-pour-comprendre-cette-affaire-7787868108
2017-03-29 16:58:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ihZDc4EHpQSMf2go1vrHXw/330v220-2/online/image/2017/0329/7787868604_des-manifestants-devant-le-commissariat-du-xixe-arrondissement-de-paris-le-27-mars-a-paris.jpg