2 min de lecture Paris

Paris : des clients chinois indignés par Balenciaga après un incident au Printemps

La marque Balenciaga et les magasins Printemps ont dû formuler des excuses après un incident impliquant des clients chinois mercredi 26 avril à Paris.

Le magasin Printemps à Paris (illustration)
Le magasin Printemps à Paris (illustration) Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
104761573555224952563
Clémence Bauduin
Journaliste

La marque Balenciaga visée par un appel au boycott sur le web chinois. La polémique prend de l'ampleur depuis mercredi 25 avril, tandis que des clients chinois auraient été violemment pris à partie dans un espace Balenciaga du grand magasin Printemps à Paris. L'appel au boycott a poussé la marque de luxe, taxée de "discrimination" et visée par un appel au boycott, à présenter des excuses.

D'après ce compte-rendu, repris par le quotidien étatique Global Times, une cliente chinoise qui faisait la queue mercredi 25 avril au Printemps à l'entrée d'un espace Balenciaga s'est insurgée contre des personnes doublant la file d'attente, tandis que son fils venu à sa défense aurait été frappé à terre.

Des clients chinois qui s'indignaient de la scène auraient alors été priés par un employé de la marque "de quitter les lieux", selon la même source. Des médias officiels chinois se sont faits l'écho de cette altercation rapportée sur la messagerie WeChat par un internaute témoin de la scène. Une copie d'écran du message WeChat original a circulé, ainsi que des photos et une vidéo censées montrer l'incident, images dont l'AFP n'a pu vérifier l'authenticité.

À lire aussi
Une femme lit un livre numérique au Mexique, en décembre 2013 (Illustration) Connecté
6 novembre 2037 : un algorithme pour écrire le roman de sa vie

Des réactions incendiaires

Ce récit a suscité un déluge de commentaires furieux sur Weibo, le "Twitter chinois", où des internautes dénoncent le "racisme" dont auraient été victimes les clients chinois, tandis que se propageait un hashtag (consulté 23 millions de fois ce vendredi 27 avril au matin) appelant au boycott de Balenciaga. 

"Les chaussures de Balenciaga sont belles, mais un tel épisode ouvre les yeux. #Boycott de Balenciaga qui discrimine les Chinois", notait un internaute dans un microblog typique. "Qu'est-ce qui vous donne ce sens de supériorité ? Est-ce que les Chinois ne gagnent pas assez d'argent ? Vous pouvez dire au revoir au marché chinois", fulminait un autre. 

Face à ces réactions incendiaires, Balenciaga, marque du groupe de luxe Kering, et le Printemps ont présenté jeudi des excuses contrites, en mandarin et en anglais, sur leurs comptes officiels Weibo respectifs. Des communiqués qui peinaient à apaiser le courroux de nombre d'internautes: 

"Ces excuses n'ont rien de sincère", jugeait un microblog. La clientèle chinoise, vaste et très dépensière, est cruciale pour l'industrie française du luxe, comme pour les grands magasins parisiens, très appréciés des touristes du géant asiatique. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Faits divers Luxe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793184022
Paris : des clients chinois indignés par Balenciaga après un incident au Printemps
Paris : des clients chinois indignés par Balenciaga après un incident au Printemps
La marque Balenciaga et les magasins Printemps ont dû formuler des excuses après un incident impliquant des clients chinois mercredi 26 avril à Paris.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/paris-des-clients-chinois-indignes-par-balenciaga-apres-un-incident-au-printemps-7793184022
2018-04-27 13:03:05
https://cdn-media.rtl.fr/cache/NFHD-M4DAauDhoh0SmYdyA/330v220-2/online/image/2018/0427/7793184106_le-magasin-printemps-a-paris-illustration.jpg