2 min de lecture Société

Ouverture des magasins le dimanche : bras de fer entre Hidalgo et Macron

REPLAY - REPLAY INTÉGRAL – Anne Hidalgo et Emmanuel Macron sont en conflit pour l'ouverture des magasins le dimanche. François Hollande voit ses conseillers et ses proches démissionner successivement. Quinze membres d'un groupe Facebook antiradars sont condamnés à une suspension de permis d'un mois.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto On refait le monde Thomas Sotto iTunes RSS
>
"On refait le monde" du mercredi 3 décembre 2014 - l'intégralité Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date :
La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
Journaliste

On refait le monde, avec :
- Joseph Macé-Scaron, directeur de la rédaction de Marianne,
- Ivan Rioufol, éditorialiste au Figaro,
- Philippe Bailly, conseiller en communication,
- Christian Menanteau, éditorialiste économique sur RTL.

Ouverture des magasins le dimanche : le bras de fer entre Hidalgo et Macron

Selon un sondage Ifop pour la mairie de Paris, 75% des Parisiens se disent favorables à "l'ouverture des magasins le dimanche". Ils sont également 68% à approuver "que des salariés travaillent le dimanche" et 57% à accepter l'idée de devoir travailler le dimanche.


La question de l'ouverture des magasins le dimanche va être soumise au vote dès la semaine prochaine, à travers le projet de loi croissance d'Emmanuel Macron. Le ministre de l'Économie a notamment l'intention d'élargir les ouvertures à 12 dimanches par an (contre cinq actuellement) et de multiplier les zones touristiques.


De son côté, Anne Hidalgo n'est pas franchement convaincue entre autres par cet élargissement, et par les systèmes d'indemnisation des travailleurs du dimanche, qui sont proposés dans les textes d'Emmanuel Macron.

À lire aussi
Un manifestant contre la réforme des retraites fustige l'âge pivot, le 4 janvier 2020 société
Réforme des retraites : qui seront les gagnants et les perdants du futur système ?


Dans ce conflit qui opposent Anne Hidalgo et Emmanuel Macron, pour lequel des deux voteriez-vous ?


Selon Christian Menanteau, le vrai soucis pour Anne Hidalgo réside dans sa peur de ne pas pouvoir choisir elle-même les endroits où l'on pourrait éventuellement travailler le dimanche. En outre, il estime que la maire de Paris veut se servir de ce vote pour marquer sa position de défendeur des travailleurs du dimanche.

Anne Hidalgo veut montrer qu'elle fait partie de ceux qui défendent le non-travail du dimanche, à l'inverse de Manuel Valls qu'elle considère comme un vieux social libéral qui veut exploiter le populaire.

Christian Menanteau, éditorialiste économique sur RTL
Partager la citation

Joseph Macé-Scaron rejoint l'avis d'Anne Hidalgo, et trouve que les mesures proposées par Emmanuel Macron ne servent à rien. Pour lui, l'argument selon lequel les touristes qui verront les magasins fermés un dimanche vont se déplacer par conséquent à Londres, est infondé.

À Londres, il y a moins de magasins ouverts un dimanche qu'à Paris.

Joseph Macé-Scaron, directeur de la rédaction de Marianne
Partager la citation
RTL vous recommande
Lire la suite
Société Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants