3 min de lecture Loire-Atlantique

Orvault : ce que l'on sait de la disparition suspecte d'une famille

Quatre membres d'une même famille ont mystérieusement disparu à Orvault, près de Nantes. Des traces de sang ont été découvertes à leur domicile.

>
Loire-Atlantique : ce que l'on sait de la disparition suspecte d'une famille Crédit Image : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP | Crédit Média : Nicolas Bauby | Durée : | Date :
109127536140888961261
Ludovic Galtier
et AFP

Les habitants de la commune d'Orvault (Loire-Atlantique), près de Nantes, sont dans l'expectative et l'incompréhension. Depuis le 16 février, quatre membres d'une même famille n'ont pas donné le moindre signe de vie, ni à leurs proches, ni sur les réseaux sociaux. Une enquête criminelle a été ouverte pour "homicides volontaires, enlèvements et séquestrations". Des traces de sang ont été découvertes, suscitant la plus grande inquiétude.

Selon Ouest France, la disparition de ce couple et de ses deux enfants, Charlotte et Sébastien respectivement âgés de 18 et 21 ans, est prise très au sérieux par la police. Jugée "inquiétante" par le procureur de Nantes, qui "n'arrive à ne joindre personne", elle n'est pas sans rappeler l'affaire Dupont-de-Ligonnès, qui a, depuis 2011, marqué les esprits dans la région nantaise.

Comment la disparition a-t-elle été signalée ?

La disparition a été signalée le 23 février par la sœur de la mère de famille, qui restait sans nouvelles depuis plusieurs jours. En effet, selon le procureur de la République de Nantes, aucun des quatre membres de la famille n'a effectué de communication téléphonique "depuis le 16 ou le 17 février". Aucun des enfants du couple n'a posté de messages sur les réseaux sociaux. Quant aux deux parents, cela fait une dizaine de jours que leurs collègues ne les ont pas aperçus sur leur lieu de travail.

À lire aussi
À Nantes, un adolescent de 16 ans a été arrêtée à bord d'une voiture découpée en deux Loire-Atlantique
Nantes : une course poursuite surréaliste avec un "objet roulant non identifié"

Quel est le profil de cette famille ?

Les enquêteurs nous apprennent que la mère de famille travaille dans un centre d'impôt à Nantes. Elle aurait dû reprendre le travail le 20 février. Son mari, Pascal, employé depuis plus de dix ans dans une PME spécialisée dans la fabrication d'enseigne lumineuse, devait retrouver le chemin du travail le 24 février. "Je l'ai appelé et je suis tombé directement sur sa messagerie", a déclaré Bertrand Ploquin, le PDG de l'entreprise qui a précisé "ne pas le connaître personnellement".


"C'était des gens réservés, ils étaient là depuis au moins 10 ans, c'était des gens qui ne faisaient pas parler d'eux et n'avaient pas forcément envie de nouer des relations", a confié une voisine. "Au début, on se disait bonjour et puis après non", a-t-elle ajouté. Parmi les voisins, on décrit une famille "sans histoires, discrète, voire distante". Et sur Facebook, l'un des collègue du père de famille a été formel : "C'est mon collègue. Il n'est pas en vacances, c'est sûr. C'est vraiment une disparition..." 

Qu'ont découvert les enquêteurs au domicile de la famille ?

L'un des téléphones portables d'un des disparus a été retrouvé par les enquêteurs au domicile familial, un pavillon situé dans un quartier résidentiel d'Orvault. Celui-ci faisait apparaître des traces de sang sommairement essuyées. Des analyses sont en cours. "D'autres traces de sang ont été relevées dans une pièce de la maison", a par ailleurs indiqué le procureur de Nantes selon les propos de Ouest France. Par conséquent, en haut lieu, l'affaire inquiète. "Ces traces nous font croire, à tout le moins, à un épisode de violence. Mais aucune orientation n'est à ce stade privilégiée".

La police a saisi deux véhicules appartenant à la famille. Le troisième, celui du fils, reste pour l'instant introuvable : il n'était pas garé devant le pavillon, selon une source proche du dossier. Pour autant, "il n'est pas possible à ce stade de déterminer avec précision le déroulement des faits, les enquêteurs de la police judiciaire retenant toutes les hypothèses envisageables", a précisé le procureur de Nantes.


Dans le cadre de l'enquête, des prélèvements ont été effectués par les enquêteurs et les deux véhicules du couple ont été placés sous scellés. Des scellés ont aussi été posés par les enquêteurs sur les volets, la porte d'entrée, sur la porte du garage au rez-de-chaussée, sur le portail et sur la boîte aux lettres du pavillon. Sur la porte de la maison, est indiqué "disparition inquiétante". 

Le souvenir Dupont de Ligonnès

Cette disparition fait écho à une autre affaire de disparition familiale dans la région nantaise, qui avait défrayée la chronique en avril 2011 : l'affaire de la famille Dupont de Ligonnès, qui à ce jour reste non résolue. Elle avait débuté sur les mêmes bases que cette nouvelle disparition : une famille manquante et des traces de sang retrouvées au domicile.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Loire-Atlantique Faits divers Nantes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787421837
Orvault : ce que l'on sait de la disparition suspecte d'une famille
Orvault : ce que l'on sait de la disparition suspecte d'une famille
Quatre membres d'une même famille ont mystérieusement disparu à Orvault, près de Nantes. Des traces de sang ont été découvertes à leur domicile.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/orvault-ce-que-l-on-sait-de-la-disparition-suspecte-d-une-famille-nantes-7787421837
2017-02-25 18:46:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/j-bJQWQFnszqBl9IjBFTfQ/330v220-2/online/image/2017/0225/7787422966_le-pavillon-de-la-famille-disparue-a-ete-place-sous-scelle-par-les-enqueteurs-samedi-25-fevrier.jpg