1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Orne : une mère gravement brûlée lors d'un accouchement
1 min de lecture

Orne : une mère gravement brûlée lors d'un accouchement

Au cours d'une césarienne pratiquée en urgence, une patiente a été brûlée au 3e degré sur 15% de son corps.

Une salle de soins intensifs à l'hôpital (image d'illustration)
Une salle de soins intensifs à l'hôpital (image d'illustration)
Crédit : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
François Quivoron & AFP

Un grave incident s'est produit vendredi 6 octobre à la maternité de Flers dans l'Orne. Une patiente de 38 ans, qui subissait une césarienne pratiquée en urgence pour son accouchement, a été brûlée au 3e degré sur environ 15% de son corps. Des flammes sont apparues subitement lors de l'opération, vraisemblablement en raison du bistouri électrique. Son enfant n'a pas été blessé.

Dans un communiqué, le Centre hospitalier Jacques Monod a indiqué qu'"au décours (période décroissante d'un mal, NDLR) d'une césarienne réalisée en urgence, un événement indésirable grave s'est produit ayant nécessité le transfert en urgence de la mère au CHU de Nantes", au service des grands brûlés. L'établissement précise que les jours de la patiente "ne sont pas en danger" et que "le nourrisson est en bonne santé".

Une enquête ouverte

Selon Hugues de Phily, le procureur de la République d'Argentan, qui a ouvert une enquête sur la base du compte-rendu de l'hôpital, ce grave incident est "lié indéniablement au bistouri électrique utilisé, qui doit être expertisé, et aux produits désinfectants". "Je n'établis pas de cause à effet et je ne suis pas en mesure d'affirmer comment les choses se sont passées, comment ce départ de feu a pu se produire", a-t-il néanmoins indiqué.

Une enquête interne a également été diligentée à la maternité afin de comprendre "les raisons exactes de l'incident grave", a précisé l'hôpital dans son communiqué. Une cellule de soutien psychologique a par ailleurs été mise en place pour le personnel.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/