3 min de lecture Justice

Les confidences de celle qui héberge Patrick Henry

REPLAY - Depuis le 15 septembre, Martine Veys prête son appartement à Patrick Henry, dont la peine a été suspendue en raison d'un cancer en phase terminale.

Amandine Begot La Revue de Presse La rédaction de RTL
>
Les confidences de celle qui héberge Patrick Henry Crédit Image : AFP / Archives, Mychèle Daniau | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Amandine Begot
Amandine Begot

Confidences d'abord, de celle qui héberge l'un des condamnés les plus célèbres de France, et l'un des plus détesté aussi peut être. Depuis le 15 septembre dernier, Martine Veys a décidé de prêter son appartement à Patrick Henry, dont la peine a été suspendue en raison de sa maladie, un cancer en phase terminale.

Elle décrit un homme en fin de vie, méconnaissable, d'une maigreur impressionnante. Elle était d'ailleurs là en juin dernier quand les médecins de l'hôpital de la Pitié Salpêtrière ont donné leur verdict : "Vous allez mourir, on ne va pas vous guérir", lui a lancé l'un d'entre eux. Martine Veys et Patrick Henry se sont connus en 1992. Lui  était alors détenu à Caen depuis déjà 15 ans, elle était visiteuse de prison.

À lire aussi
Une boite de Levothyrox, le médicament pris par les 3 millions de Français malades de la thyroïdes santé
Levothyrox : 365 plaintes déposées, l'Agence de sécurité du médicament perquisitionnée

"Pour faire ça", explique-t-elle "il faut être convaincu au départ qu'on ne va pas être jugeant". Martine met alors de côté le crime. Ensemble il parle de tout, de rien, du mariage de sa fille, de lecture. Et puis elle décide d'entamer un long combat. Celui de la libération conditionnelle : c'est elle qui va plaider la cause de Patrick Henri auprès de Jacques Toubon, puis d'Élisabeth Guigou. Patrick Henry est finalement libéré en 2001.

Retour à la case prison

Seize mois de liberté qui s'arrêtent subitement lorsqu'il est interpellé en Essonne, avec 10kg de résine de cannabis. Retour à la case prison. Martine est toujours là. L'avocat du détenu l'a supplié de ne pas l'abandonner, elle réfléchit, et décide finalement de ne pas couper les ponts. "Je voulais comprendre", explique-t-elle. Et d'ajouter : "il m'a tellement apporté, il a une capacité d'écoute exceptionnelle."


Fidèle, Martine n'en est pour autant pas aveugle : "un jour au parloir", raconte-t-elle, "je l'ai agressé : 'tu n'as jamais dit 'je t'aime' à ta mère, alors qu'elle est toujours là ? Tu as quand même tué un gosse'". "Je sais", lui avait-il répondu. Quelques jours plus tard la mère de Patrick Henry avait téléphoné à Martine Veys, la remerciant, en pleurant, il le lui avait enfin dit.

Les confidences de Marine Le Pen

Marine Le Pen qui revient sur ce fameux débat de l'entre-deux tours, sans filtre, à lire dans Valeurs actuelles. L'hebdomadaire a passé deux jours avec la patronne du FN la semaine dernière lors de son déplacement à Carpentras. Ce débat Marine Le Pen en a pleuré raconte le journal, des larmes impossibles à contenir par instants, dans les jours qui ont suivi. Elle le reconnaît ce soir-là elle n'était pas dans une forme optimale, ce débat elle l'avoue elle l'avait mal préparé. "Je suis", ajoute-t-elle, "profondément peinée pour ceux que cela a déçu".


Aujourd'hui elle commence tout juste à aller mieux, grâce à "un travail sur elle-même", dit l'une de ses amies. Résultat : elle repart au charbon comme on dit. Décidée à labourer chaque département : le "déficit d'implantation locale", c'est d'après elle, l'une des raisons de son échec. À Carpentras dimanche dernier, loin des caméras, elle en a discuté avec les militants. "Aucun tabou", dit Valeurs Actuelles. Elle a parlé de Marion Maréchal Le Pen notamment. "Elle reviendra", c'est son "intime conviction", dit-elle. Elle la voit "régulièrement", ajoute-t-elle, comme pour enfoncer le clou.

L'affaire Harvey Weinstein fait toujours les gros titres

Dans le train qui la ramène à Paris elle évoque le cas Philippot. Je savais qu'il allait partir depuis plusieurs mois. Impossible de le faire en pleine campagne, en plein débat sur la sortie de l'euro. On ne remplace pas une voile pendant une course. La déflagration aurait été bien trop forte.

Les journaux reviennent également très largement sur le scandale Harvey Weinstein, ce producteur de cinéma accusé de viols et d'agressions sexuelles. "Hollywood pervers", en une de Libération. À Cannes on l'appelait "le porc" raconte le Parisien Aujourd'hui en France.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790487321
Les confidences de celle qui héberge Patrick Henry
Les confidences de celle qui héberge Patrick Henry
REPLAY - Depuis le 15 septembre, Martine Veys prête son appartement à Patrick Henry, dont la peine a été suspendue en raison d'un cancer en phase terminale.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/les-confidences-de-celle-qui-heberge-patrick-henry-7790487321
2017-10-12 11:57:29
http://media.rtl.fr/cache/7bgl5IuqsJFHHWAzX51rbA/330v220-2/online/image/2016/0225/7782052437_patrick-henry-le-22-aout-2002-pres-du-tribunal-correctionnel-de-caen.jpg