1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Octuple infanticide : "Dominique Cottrez est terrorisée à l'idée d'être prise pour un monstre", explique son avocate
1 min de lecture

Octuple infanticide : "Dominique Cottrez est terrorisée à l'idée d'être prise pour un monstre", explique son avocate

REPLAY - Dominique Cottrez, jugée pour avoir tué 8 de ses enfants à la naissance, a avoué n'avoir jamais été violée par son père lors de son enfance, une excuse dont elle se servait pour expliquer ses gestes.

Dominique Cottrez est jugée pour le meurtre de ces huit enfants
Dominique Cottrez est jugée pour le meurtre de ces huit enfants
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Dominique Cottrez a avoué ne jamais avoir été violée par son père
00:01:22
Franck Antson & Julien Quelen

Jugée pour avoir tué huit de ses enfants à la naissance, Dominique Cottrez a avoué lundi qu'elle n'avait jamais été violée par son père lorsqu'elle était enfant alors que l'argument était pourtant l'une des pièces maîtresse de sa défense. Ce n'est que sept mois après son interpellation que l'accusée a livré cette confidence, l'inceste, les dérapages de son père, en guise d'explications devant de tels faits. Mais certaines contradictions sont apparues et, devant ses filles qu'elle "ne se sent pas d'humilier encore d'avantage", l'aide soignante a craqué et fissuré tout son système de défense. 

Bien sûr que c'est un comportement pathologique

Me Marie-Hélène Carlier

"Face à ce qu'elle a fait, elle n'a eu que cette seule échappatoire. Elle est terrorisée à l'idée qu'on puisse la prendre pour un monstre, même si cet inceste n'a jamais existé. Jamais on ne pourra penser qu'une femme qui garde 6 bébés à la tête de son lit et qui en met 2 dans le grenier de son grand-père a un comportement normal. Bien sûr que c'est un comportement pathologique", explique ainsi l'avocate de Dominique Cottrez maître Marie-Hélène Carlier. 

Avec cette version qui s'effondre, les experts psychiatres ne cachent pas leur embarras pour comprendre les huit meurtres d'enfantsDominique Cottrez reste une femme prisonnière de son corps, atteinte d'une obésité extrême, avec une phobie du corps médical et qui s'est sentie délaissée. "Dans l'infanticide, précise un spécialiste, une mère ne donne pas la mort, elle ne donne pas la vie". 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.