1 min de lecture Pas-de-calais

Nord : un quatrième phoque retrouvé tué sur une plage

Le cadavre d'un phoque décapité et mutilé a été retrouvé dimanche 20 mai sur une plage près de Dunkerque. C'est le quatrième phoque mort découvert dans le Nord en quelques mois.

Les phoques sont une espèce protégée (illustration)
Les phoques sont une espèce protégée (illustration) Crédit : AFP / Archives, Philippe Huguen
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL

Une quatrième découverte macabre sur les plages du Nord. Dimanche 20 mai, une sympathisante de l'association Sea Shepperd France a retrouvé le cadavre d'un phoque sur la plage de Gravelines, près de Dunkerque. L'animal a été "décapité, sa queue, ses nageoires ont été sectionnées et son épaule perforée", annonce l'association sur sa page Facebook.

"À ce stade, on ne peut pas dire si ces mutilations ont été faites ante ou post mortem ni si l'animal est mort des suites de ces mutilations ou s'il a été capturé dans un filet de pêche" apprend-on.

L'association de défense des océans pointe "le collectif anti phoques, qui accuse les phoques de manger trop de poissons et qui milite pour que l'espèce soit retirée de la liste des espèces protégées". 

Depuis le mois de janvier, trois phoques ont été retrouvés tués sur des plages du littoral du Pas-de-Calais. Le 10 mai, L'ONG Sea Shepherd avait annoncé qu'elle proposait une récompense de 10.000 euros à quiconque pourrait identifier le ou les coupables. 

À lire aussi
La salle des Assises au palais de justice de Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais. justice
Mort de Yanis, 5 ans : l'accusation requiert 28 ans contre son beau-père

Après ce quatrième meurtre, l'association a rappelé l'existence de cette récompense. Et de mettre en garde "Si malgré cela, la série noire continue, nous viendrons monter la garde sur les plages". À bon entendeur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pas-de-calais Animaux ONG
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants