2 min de lecture Justice

Mort d'Alexia Daval : comment les enquêteurs ont obtenu les aveux de Jonathann

ÉCLAIRAGE - Pour obtenir les aveux de Jonathann Daval, les enquêteurs ont utilisé une technique qui repose sur l'établissement d'un lien de confiance entre eux et le suspect, à travers une conversation en apparence banale, qui permet de pointer les incohérences de la personne interrogée.

Jonathann, le mari d'Alexia Daval, lors d'une conférence de presse en novembre 2017
Jonathann, le mari d'Alexia Daval, lors d'une conférence de presse en novembre 2017 Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
Thibaut Deleaz
Thibaut Deleaz
Journaliste RTL

Jonathann Daval a avoué mardi 30 janvier avoir tué sa femme Alexia, trois mois après la découverte du corps. Il avait jusqu'à maintenant toujours affirmé aux enquêteurs que sa femme était partie faire un jogging, et qu'elle n'était jamais rentrée. Mais c'est une technique d'interrogatoire canadienne qui a permis aux enquêteurs de faire avouer le mari, explique BFMTV.

Baptisée Progreai, pour processus général de recueil des entretiens, des auditions et des interrogatoires, cette méthode est utilisée par les gendarmes depuis 2009. Contrairement aux interrogatoires classiques, où l'on cherche à faire avouer le suspect en le questionnant sur les éléments à charge, cette technique se base sur "la mise en place d’un climat de confiance réciproque entre l’enquêteur et la personne impliquée", expliquait la Revue de la Gendarmerie nationale en juin 2013.

Créer un lien de confiance

Les enquêteurs créent dans un premier temps un environnement de confiance, par leur tenue vestimentaire ou par des objets disposés dans la salle d'interrogatoire. La parole est ensuite largement donnée au suspect, amené à s'exprimer sur des éléments sans lien apparent avec l'affaire, comme sa famille, ses passions ou son travail.

À lire aussi
Henda Ayari, le 24 novembre 2017 à Paris justice
Tariq Ramadan : la version d'Henda Ayari mise à mal par l'enquête

L'objectif est "de chercher, derrière les faits, la vérité de la personne", détaille la Revue de la Gendarmerie nationale. "L’audition ne vise pas à faire perdre la face aux personnes, mais au contraire à maintenir chez elles une estime d’elles-mêmes."

Pointer les incohérences du suspect

Lorsque le lien de confiance est établi et que le suspect se livre, les enquêteurs orientent alors la conversation sur la description des faits. Contrairement à un interrogatoire classique, la personne interrogée n'est pas immédiatement interrompue avec les éléments qui contredisent sa version des faits. Les gendarmes cherchent à recueillir le plus de détails possibles, et pointent les incohérences dans lesquelles s'enfonce le suspect.

Pour le cas de Jonathann Daval, les enquêteurs l'ont notamment interrogé sur le témoignage de son voisin, qui expliquait avoir entendu la voiture du mari à 1h30 la nuit de la disparition d'Alexia. Lui affirmait pourtant ne pas avoir quitté son domicile cette nuit-là. Il a aussi du s'expliquer sur des morceaux de draps appartenant au couple et présents près du corps d'Alexia Daval, mais que les enquêteurs n'ont jamais retrouvé à leur domicile.

Jonathann Daval a été mis en examen pour meurtre mardi 30 janvier après ses aveux. Il encourt la réclusion à perpétuité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Faits divers Gendarmerie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792064307
Mort d'Alexia Daval : comment les enquêteurs ont obtenu les aveux de Jonathann
Mort d'Alexia Daval : comment les enquêteurs ont obtenu les aveux de Jonathann
ÉCLAIRAGE - Pour obtenir les aveux de Jonathann Daval, les enquêteurs ont utilisé une technique qui repose sur l'établissement d'un lien de confiance entre eux et le suspect, à travers une conversation en apparence banale, qui permet de pointer les incohérences de la personne interrogée.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/mort-d-alexia-daval-comment-les-enqueteurs-ont-obtenu-les-aveux-de-jonathann-7792064307
2018-01-31 11:58:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/F7PszAq5FGExVNdsTRYnow/330v220-2/online/image/2018/0129/7792025834_jonathann-le-mari-d-alexia-daval-lors-d-une-conference-de-presse-en-novembre-2017.jpg