1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Montauban : la maire UMP Brigitte Barèges inéligible pour un an
1 min de lecture

Montauban : la maire UMP Brigitte Barèges inéligible pour un an

Reconnue coupable de "violation substantielle" des règles de financement de campagne, la maire UMP de Montauban a été déclarée inéligible pour un an.

Puisqu'elle a fait appel, Brigitte Barèges reste maire de Montauban jusqu'à la décision finale du Conseil d'Etat (archives).
Puisqu'elle a fait appel, Brigitte Barèges reste maire de Montauban jusqu'à la décision finale du Conseil d'Etat (archives).
Crédit : ERIC CABANIS / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le tribunal administratif de Toulouse a déclaré ce mardi 21 octobre la maire UMP de Montauban, Brigitte Barèges, inéligible pour un an en raison d'une "violation substantielle" des règles de financement de campagne lors des municipales de 2014.

Brigitte Barèges va faire appel de cette décision, a indiqué son cabinet. Elle reste donc à la tête de la mairie de jusqu'à la décision finale du Conseil d'État, l'appel étant suspensif. Le tribunal reproche à l'élue, maire depuis 2001, d'avoir utilisé des fonds de la mairie pour assurer une promotion électorale déguisée.

Il a notamment visé "la publication, à compter du mois de septembre 2013, de 16 articles financés par la commune de Montauban présentant les réalisations et la gestion de la maire sortante sous un angle particulièrement favorable dans l'édition du Tarn-et-Garonne du Petit Journal", a fait savoir le tribunal sur son site.

[Cela] a entaché le compte de campagne de Madame Barèges, dans des proportions importantes, d'irrégularité justifiant le rejet de ce compte de campagne.

Le tribunal administratif de Toulouse

"Cet avantage" est évalué à hauteur de 26.407 euros, soit environ 40% des dépenses de campagne de la candidate, "ce qui a entaché le compte de campagne de Madame Barèges, dans des proportions importantes, d'irrégularité justifiant le rejet de ce compte de campagne".

À lire aussi

Brigitte Barèges, 61 ans, avait été confortablement réélue en mars au second tour des élections municipales, dépassant la barre de 50% des voix malgré une triangulaire.

Figure de la "droite populaire", lourdement défaite aux régionales puis aux législatives, souvent attaquée pour des propos jugés homophobes ou racistes par ses détracteurs, elle Barèges avait été entendue début mars par la police judiciaire dans une enquête portant sur un éventuel détournement de fonds publics.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.