1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Migrante décédée à Calais : la mort ne leur fait pas peur
2 min de lecture

Migrante décédée à Calais : la mort ne leur fait pas peur

TÉMOIGNAGES / REPLAY - Après le décès d'une jeune migrante de 23 ans vendredi sur l'autoroute de Calais, un membre d'une association plaide pour le bon fonctionnement de la procédure d'asile.

Des migrants qui tentent d'atteindre le tunnel sous la Manche en juin 2015 à Calais
Des migrants qui tentent d'atteindre le tunnel sous la Manche en juin 2015 à Calais
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Migrante décédée à Calais : la mort ne leur fait pas peur
01:24
La rédaction de RTL & Cécile De Sèze

Un nouveau drame touche les alentours de Calais. Vendredi, un corps a été retrouvé. Il s'agit d'une migrante Éryhtréenne âgée de 23 ans percutée par une voiture sur l'A16 alors qu'elle tentait de se rendre en Grande-Bretagne. Pour atteindre leur but, les migrants ne semblent pas avoir peur de la mort. Ils tentent de rejoindre l'Angleterre malgré les risques très dangereux d'y laisser leur peau. Cette jeune fille est la septième personne qui perd la vie de cette manière depuis le début de l'été, que ce soit sur l'autoroute ou dans le tunnel sous la Manche. 

Ils ne vont pas faire leur vie dans un bidon-ville à l'écart de Calais, donc ils mettent leur vie en jeu

Philippe Vannesson, membre du collectif Passeurs d'hospitalité

Une situation dramatique mais logique depuis le renforcement de la sécurité autour du port, explique Philippe Vannesson, membre du collectif Passeurs d'hospitalité. La situation dangereuse du tunnel et de l'autoroute, "ce n'est pas ça qui les arrête, analyse-t-il. Ils ne vont pas non plus faire leur vie dans un bidon-ville à l'écart de Calais, donc ils mettent leur vie en jeu". "Il est clair que si les gens étaient accueillis décemment en France et que la procédure d'asile fonctionnait correctement, certaines personnes reverraient leur projet", avance-t-il.

Celui qui a vu 9 fois la mort dans sa vie, n'aura jamais peur

Boubakar, Mauritanien de 25 ans

Boubakar, Mauritanien, 25 ans, confirme la thèse de Philippe Vannesson. Selon lui, "celui qui a laissé sa maman au pays devant une marmite qui ne peut même pas faire quelque chose à cuisiner, lui n'a plus peur. Celui qui a vu 9 fois la mort dans sa vie, n'aura jamais peur". Le groupe Eurotunnel a fait savoir de son côté, par communiqué, qu'il réclamait une indemnisation de presque 10 millions d'euros aux gouvernements français et britannique, pour compenser les pertes liées à ces intrusions.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/