1 min de lecture Violences

Meurthe-et-Moselle : il frappe son petit-frère pour ne pas qu'il "tourne mal"

Un jeune homme de 27 ans a écopé de 12 mois de prison ferme pour avoir battu son petit-frère de 11 ans à coups de ceinture. Pour l'accusé, ivre au moment des faits, il s'agit d'une méthode éducative.

Le jeune homme de 27 ans réside à Gorcy (Meurthe-et-Moselle)
Le jeune homme de 27 ans réside à Gorcy (Meurthe-et-Moselle) Crédit : RTL
WP_20170503_044%5b2535%5d
Joanna Wadel
Journaliste

Un jeune homme de 27 ans a été condamné par le tribunal correctionnel de Briey (Meurthe-et-Moselle) à 12 mois de prison ferme, assortis de 3 mois d'incarcération supplémentaire - dus à la révocation de son sursis - pour avoir voulu donner une "leçon" à son petit frère, à coups de ceinture. 

Les faits se sont produits le 6 avril dernier, alors que l'accusé regagnait son domicile de Gorcy en état d'ébriété. L'homme s'en est pris au garçon de 11 ans occupé à jouer sur sa console de jeu. Jugeant ce dernier bruyant, il lui administre ce qu'il estime être une correction, en le frappant avec une ceinture. Leur mère, présente dans l'appartement, a également été heurtée en tentant de s'interposer. Elle a ensuite pu quitter le logement en compagnie de l'enfant. 

À la barre, l'agresseur a livré sa version des événements, expliquant que son geste était préventif, afin d'éviter que son petit frère ne "tourne mal" : "Je ne veux pas qu'il finisse comme moi, je voulais lui faire comprendre", a t-il assuré. Et la cour de l'interpeller sur sa violence : "Vous pensez que c'est la bonne méthode ?". 

L'accusé était également battu par son grand-frère

Par ailleurs, Le Républicain Lorrain précise que le jeune homme, placé en foyer d’accueil durant sa jeunesse, était lui-même battu par son grand-frère après le décès de son père. Le tribunal le considère cependant comme "immature et violent", rappelant qu'il n'hésite pas à recourir au chantage affectif avec ses proches. Sa mère a depuis retiré sa plainte contre lui. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Violences Droit des enfants Enfants
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants