1 min de lecture Médecins du Monde

Mayotte : Médecins du Monde dénonce "une crise sanitaire sans précédent"

Inquiète des chasses à l'homme menés contre les étrangers, l'ONG demande "le rétablissement de l'État de droit" à Mayotte.

Des habitants étrangers de Mayotte rassemblés à Mamoudzou après avoir été chassés de chez eux, le 17 mai 2016
Des habitants étrangers de Mayotte rassemblés à Mamoudzou après avoir été chassés de chez eux, le 17 mai 2016 Crédit : ORNELLA LAMBERTI / AFP
Michael Ducousso Journaliste

À Mayotte, les "chasses à l'homme" inquiètent Médecins du Monde. L'ONG alerte les autorités sur une crise sanitaire sans précédent et demande le "rétablissement de l'État de droit" dans un communiqué diffusé le 20 mai, sur son site.

Pour Médecins du Monde (MDM), l'État doit organiser "une réunion de crise" afin d'endiguer le phénomène de la chasse aux étrangers à Mayotte. Depuis janvier, des collectifs de villageois sillonnent ce département français d'outre-mer pour mener "des expulsions visant les étrangers, quelle que soit leur situation administrative sans que les pouvoirs publics n’interviennent". À en croire MDM, ce phénomène s'est intensifié ces dernières semaines et de nombreuses habitations ont été détruites ou brûlées. Sans domicile et menacées, 500 personnes se sont rassemblées sur la place de la République de Mamoudzou, le 17 mai. "Beaucoup ont fui suite à des contrôles de police mercredi matin", précise MDM et "près de 250" étaient encore sur place le 20 mai. 

Les autorités laissent s'exprimer la xénophobie

Parmi ces étrangers victimes des violences, on retrouve des femmes et des enfants qui "survivent dans des conditions sanitaires désastreuses, n'ayant accès ni à des douches ni à des toilettes, dormant à même le sol sans couverture et avec un accès restreint à la nourriture". Médecins du Monde appelle donc les autorités à agir au plus vite pour assurer la sécurité de ces personnes et leur permettre d'avoir accès à des conditions sanitaires décentes.

De son côté, la Cimade dénonce l'inaction de l'État qui laisse se dérouler des actes xénophobes, ciblant particulièrement les immigrés comoriens, avec ou sans papier. À Mayotte, ils vivent désormais à la merci des collectifs de villageois qui leur imposent un quotidien fait de "vols, agressions et meurtres".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médecins du Monde Faits divers Outre-mer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants