1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Loir-et-Cher : il découvre 34 lingots d'or, la justice l'autorise à en garder la moitié
1 min de lecture

Loir-et-Cher : il découvre 34 lingots d'or, la justice l'autorise à en garder la moitié

En 2015, des ouvriers qui travaillaient sur une rénovation dans le Loire-et-Cher ont découvert 34 lingots d'or, d'une valeur d'un million d'euros. La justice a jugé que celui qui tenait la pelle en était l'unique découvreur.

Des lingots d'or (illustration)
Des lingots d'or (illustration)
Crédit : AFP / Paul J. Richards
Justice : un ouvrier touche 500.000 euros grâce ... à sa pelle
01:28
Justice : un ouvrier touche 500.000 euros grâce ... à sa pelle
01:29
Jean-Alphonse Richard - édité par Thomas Pierre

Un trésor. Le 21 juillet 2015, trois ouvriers qui travaillaient sur une rénovation immobilière à Vouzon, en Sologne (Loire-et-Cher), sont tombés sur trois boites contenant au total 34 lingots. Valeur marchande : un million d'euros. Qui va toucher le pactole ? Qui en est réellement le découvreur ?

La cour d'appel d'Orléans a tranché cette semaine, au terme d'une spectaculaire procédure qui aura donc duré quatre ans. Au tout début, tout se passe bien. Le partage du trésor semble parfaitement réparti. La moitié pour le propriétaire de la maison, comme le veut la loi, le reste pour les découvreurs : les trois ouvriers qui ont simultanément déterré les lingots. Et un bonus pour l'équipe de direction de l'entreprise.

Le premier terrassier, qui tenait le marteau-piqueur, est mécontent. Il estime que la découverte du trésor lui revient. Saisit, le tribunal tranche : il est bien le découvreur mais en compagnie du deuxième ouvrier qui tenait lui une pelle. Les autres employés de l'entreprise sont exclus du partage. 

L'homme à la pelle touche 500.000 euros

On en reste là jusqu'à ce que l'homme à la pelle, justement, saisisse à son tour la justice. Bonne pioche puisque la cour d'appel d'Orléans, estime qu'il est l'unique découvreur.

À lire aussi

Photos à l'appui, il est établi que c'est lui qui, quinze secondes seulement avant son collègue au marteau-piqueur, a mis au jour le trésor. Quinze secondes qui lui rapportent la moitié du pactole, soit 500.000 euros.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/