1 min de lecture Faits divers

Loir-et-Cher : des migrants exploités dans une casse-automobile

Dans le Loir-et-Cher, à Blois, un père et son fils ont été convoqués au tribunal correctionnel pour avoir exploité des migrants dans une casse-automobile.

Des migrants du Salvadore (illustration)
Des migrants du Salvadore (illustration) Crédit : Johan ORDONEZ / AFP
Louis Rigaudière et AFP

Ce jeudi 19 décembre, une filière d'êtres humains a été démantelée dans le Loir-et-Cher, où des migrants étaient exploités dans une casse-automobile, selon la gendarmerie. Un père et son fils ont été convoqués devant le tribunal correctionnel de Blois début 2020, a expliqué le capitaine Clément Hamoir, confirmant des informations de la presse locale.

Interpellés début décembre, les deux hommes originaires d'Île-de-France sont poursuivis notamment pour soumission d'une personne vulnérable dépendante à des conditions d'hébergement et de travail indignes, et aide à l'entrée, à la circulation et au séjour irrégulier d'étrangers en France.

Ils sont soupçonnés d'avoir recruté deux migrants égyptiens dans un campement sauvage à Paris, près de la Porte de la Chapelle, leur offrant logement et rémunération. Leur tâche : le démontage en pièces détachées ou la remise en état "brute" des véhicules, selon les gendarmes, avant leur expédition vers l'Afrique.

Un chiffre d'affaires d'environ 160.000 euros

Les deux Égyptiens, âgés d'une vingtaine d'années n'étaient pas rémunérés. Selon la gendarmerie, le chiffre d'affaires réalisé grâce aux deux migrants s'est élevé à environ 160.000 euros. Le préjudice aux prestations sociales est, lui, estimé à 60.000 euros.

À lire aussi
Des arbres sur la route à cause de la mousson en Inde le 23 juillet 2020 faits divers
Inde : au moins 29 morts dans un glissement de terrain causé par la mousson

Les deux migrants avaient été interceptés lors d'un banal contrôle routier. Entendus par la gendarmerie, les jeunes hommes ont raconté leur long parcours depuis l'Égypte, passant notamment par la Libye, l'Italie, la région parisienne, puis le Loir-et-Cher. Le gérant de la casse a lui aussi été interpellé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Migrants Loir-et-Cher
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants