1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les voitures de police en zones sensibles seront dotées de dispositifs anti-caillassage
2 min de lecture

Les voitures de police en zones sensibles seront dotées de dispositifs anti-caillassage

Après l'agression aux cocktails Molotov de policiers samedi 8 octobre dans l'Essonne, Manuel Valls a annoncé que les voitures de police en zones sensibles vont être équipées de dispositifs anti-caillassage, voire de blindages.

Deux voitures de police incendiées dans l'Essonne
Deux voitures de police incendiées dans l'Essonne
Crédit : Thomas SAMSON / AFP
Claire Gaveau & AFP

C'est l'une des premières mesures prises après l'agression de quatre policiers à Viry-Châtillon, dans l'Essonne. Manuel Valls a annoncé des nouvelles mesures afin de venir en aide aux forces de l'ordre en service dans de zones sensibles. "Concrètement, cela prendra la forme de films anti-caillassage sur les véhicules, voire de blindages dans certains cas. Un travail sur les tenues va être mené rapidement pour veiller à ce qu'elles soient intégralement ignifugées", a déclaré le Premier ministre, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée, en annonçant également une "réflexion" sur l'usage de caméras mobiles en temps réel.

Cet usage possible de "caméras mobiles, non plus seulement a posteriori, mais en temps réel" permettra "de visualiser à distance les circonstances d'une intervention et les moyens à déployer en renfort le cas échéant", a-t-il souligné.

Ces nouvelles mesures, proposées par le ministre de l'Intérieur après la violente agression de Viry-Châtillon samedi 8 octobre aux abords du quartier difficile de la Grande-Borne, "visent spécifiquement à sécuriser les véhicules et les équipements de patrouilles générales intervenant en zones sensibles", a précisé le Premier ministre, en réponse à une question du patron des députés socialistes, Bruno Le Roux. 

Des mesures sécuritaires et un coup de pouce budgétaire

Mais les annonces ne s'arrêtent pas là. Manuel Valls a également souligné l'"effort supplémentaire" pris en faveur des crédits immobiliers de la police, qui "vont augmenter de 15%" comme c'était déjà prévu dans le budget 2017. Ce coup de pouce budgétaire permettra "de financer aussi la construction ou la rénovation de nouveaux commissariats", a-t-il dit citant notamment les villes de Saint-Denis, Corbeil-Essonnes et le quartier de la Grande-Borne à Grigny.

À lire aussi

Ces annonces interviennent alors que quelques centaines de policiers se sont rassemblés en silence mardi 11 octobre devant les commissariats de France en solidarité avec leurs collègues attaqués. Lors de cette grève de "zèle", ils ont notamment réclamé plus de moyens et davantage de fermeté. 

Sébastien, l'un des quatre policiers présents a livré un témoignage effroyable au micro de RTL : "J'ai vu qu'on voulait vraiment nous tuer", a-t-il affirmé. Brigadier de police depuis 12 ans, ce dernier n'avait jamais été confronté à une telle situation. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.