1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les frères Kouachi, Coulibaly et Boumedienne aperçus à Annecy fin décembre
1 min de lecture

Les frères Kouachi, Coulibaly et Boumedienne aperçus à Annecy fin décembre

Selon "Le Dauphiné Libéré", les frères Kouachi, Amedy Coulibaly et sa compagne Hayat Boumedienne ont été repérés par un témoin fin décembre dans un centre hospitalier à Annecy.

Shérif et Saïd Kouachi ont tourné deux courtes vidéos simulants une attaque et des revendications en mai 2014.
Shérif et Saïd Kouachi ont tourné deux courtes vidéos simulants une attaque et des revendications en mai 2014.
Crédit : FRENCH POLICE / AFP
Mathilde Cesbron
Mathilde Cesbron

Que faisaient les frères Kouachi, Amedy Coulibaly et sa compagne Hayat Boumedienne à Annecy ? Une hôtesse d'accueil du centre hospitalier d'Annecy-Genevois a indiqué avoir vu ce groupe fin décembre, peu avant les attentats de janvier,rapporte France Inter

Amedy Coulibaly, accompagné de Hayat Boumedienne, aurait demandé à l'accueil où se trouvaient les urgences. Plus tard dans la journée, un individu en djellaba (que le témoin aurait identifié comme étant l'un des frères Kouachi) aurait demandé la chambre de Boumedienne. L’hôtesse n'a trouvé aucun nom correspondant. Le visiteur aurait alors déclaré : "Elle a peut-être donné un autre nom". Les 4 ont ensuite quitté les lieux. "Ils sont cons dans cet hôpital", aurait déclaré la jeune femme en partant. 

La Haute-Savoie regorge de sites discrets et peu fréquentés

Le Dauphiné libéré s'interroge sur la présence du groupe à Annecy. "Comme le centre de la France, où les Kouachi et le couple Coulibaly s’étaient entraînés au maniement des armes, la Haute-Savoie regorge de sites discrets et peu fréquentés", suppose le quotidien régional. Le groupe cherchait peut-être des contacts locaux, précise le journal. Plusieurs foyers de radicalisation sont sous surveillance dans la région. 

Outre cette hypothèse, les 4 complices pouvaient aussi se trouver à Annecy pour organiser la fuite d'Hayat Boumedienne en Syrie par la route, en passant par la Suisse ou l'Italie. La jeune femme a finalement quitté la France le 2 janvier en passant par Madrid.

À lire aussi

Ces éléments vont être vérifiés par les enquêteurs même si les enregistrements vidéo de l’hôpital sont inutilisables, car conservés sept jours maximum.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/