1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les Alpes-Maritimes manquent de forces policières, selon les élus locaux
1 min de lecture

Les Alpes-Maritimes manquent de forces policières, selon les élus locaux

REPLAY / RÉACTION - Après la fusillade de Saint-Laurent-du-Var qui a fait deux blessés jeudi 23 juillet, les élus des Alpes-Maritimes réclament des effectifs policiers supplémentaires.

Une voiture de police (archive).
Une voiture de police (archive).
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Les Alpes-Maritimes en manque d'effectifs policiers
01:32
Julien Fautrat

Les élus des Alpes-Maritimes lancent un cri d'alerte. Au lendemain de la fusillade qui a fait deux blessés à Saint-Laurent-du-Var, dont l'un grièvement, les maires dénoncent le manque de forces policières dans le département.
La fusillade de Saint-Laurent-du-Var est le troisième règlement de comptes en 10 jours dans le département. À Nice, le maire Christian Estrosi, après avoir "menacé d'engager des agents de sécurité privés",  a reçu l'assurance du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve d'un renfort de 26 hommes d'ici à la fin de l'année.

À Saint-Laurent-du-Var, le maire Joseph Ségura admet son "impuissance à résoudre les problèmes" dans le quartier du Point du Jour, où la fusillade a éclaté. "L'été, la population double (...) alors que les effectifs policiers restent les mêmes", explique-t-il.

En cause, le plan Vigipirate, qui mobilise beaucoup d'hommes à Paris. Une compagnie de CRS est présente en renfort pour la saison estivale. Selon le directeur de cabinet préfet des Alpes-Maritimes, le département dispose également "d'une force mobile" et doit faire "avec cette disponibilité nationale". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/