1 min de lecture Syrie

Le jihadiste français et bourreau de Daesh, Maxime Hauchard, est décédé

Selon une information de RMC, confirmée par RTL, le jihadiste de 25 ans, considéré comme l'un des bourreaux de l'État islamique, serait mort il y a plusieurs mois.

Maxime Hauchard était le premier Français soupçonné d'être impliqué dans les décapitations de soldats syriens.
Maxime Hauchard était le premier Français soupçonné d'être impliqué dans les décapitations de soldats syriens. Crédit : AL-FURQAN MEDIA / AFP
Thomas Prouteau et Clarisse Martin

Il avait adopté le nom d'Abou Abdellah. Le jihadiste français Maxime Hauchard, considéré comme l'un des premiers bourreaux de l'organisation terroriste État islamique, serait mort il y a plusieurs mois, selon les informations de RMC confirmées par RTL. Les circonstances de sa mort n'ont pas pu être établies à ce jour. Cela porte à 302 le nombre de jihadistes français considérés comme morts dans la zone irako-syrienne depuis 2014.

Originaire de Normandie, d'un petit village de l'Eure, Maxime Hauchard avait été identifié sur une vidéo en 2014 comme l'un des bourreaux de l'humanitaire américain Peter Kassig et des dix-huit soldats syriens qui avaient été décapités. Sur les images, il apparaissait à visage découvert.

Né en 1992, c'est sur internet que le jeune homme aurait découvert l'islam. Converti, ce serait ensuite au cours d'un voyage en Mauritanie qu'il aurait basculé vers l'islam radical. Pendant ce voyage, il aurait suivi des cours dans des écoles coraniques, rapporte Franceinfo.

En août 2013, il avait rejoint la Syrie pour faire le jihad et rejoindre les rangs de Daesh. Depuis 2014, il était sous le coup d'une information judiciaire et mis en examen pour "assassinats en bande organisée en lien avec une entreprise terroriste".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Syrie Irak Faits divers
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants