1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. La Grande-Bretagne veut casser son image d'eldorado pour migrants clandestins
1 min de lecture

La Grande-Bretagne veut casser son image d'eldorado pour migrants clandestins

REPLAY - Afin de diminuer le flot de migrants qui tente d'entrer en Angleterre, Londres propose un nouveau texte de loi dans lequel les propriétaires qui logent des clandestins risquent la prison.

Le premier ministre britannique David Cameron, au Vietnam en juillet 2015
Le premier ministre britannique David Cameron, au Vietnam en juillet 2015
Migrants : la Grande-Bretagne veut casser son image d'eldorado
01:44
Marie Billon & Cécile De Sèze

Londres durcit le ton face aux migrants. Presque tous les jours, des milliers de clandestins risquent leur vie à Calais en tentant de traverser le tunnel sous la Manche. Le flux de migrants qui tente de passer en Angleterre ne cesse de gonfler depuis plusieurs mois. Paris et Londres ont donc décidé d'en faire "une priorité absolue" dans une tribune commune publiée par le JDD dimanche 2 août.

Au lendemain de cette déclaration, l’Angleterre montre qu'elle ne reste pas les bras croisés. Le gouvernement a annoncé lundi 3 août une nouvelle mesure dans sa loi sur l'immigration. Elle prévoit notamment l'expulsion de leur logement des demandeurs d'asile qui voient leur dossier rejeté. Le propriétaire des lieux serait informé de la décision directement par le ministère de l'Intérieur, et aurait, alors, l'obligation de rapidement récupérer la propriété louée. Ainsi, plus besoin d'une décision de justice. 

Les propriétaires risquent la prison

"Nous voulons envoyer un message à tous ceux qui ont été trompés par les passeurs, explique Greg Clark, secrétaire d'État au logement sur la BBC. Il faut qu'ils sachent qu'ils n'ont pas le droit de louer un appartement s'ils n'ont pas de permis de séjour."

Si cette mesure n'était pas respectée, ce sont les propriétaires qui deviendraient hors-la-loi. Ils encourraient alors une lourde amende et jusqu'à 5 ans de prison. Ce texte vise surtout les marchands de sommeil ou ceux qui profiteraient de la vulnérabilité des migrants. Il fait partie d'un ensemble de mesures que Londres veut mettre en place le plus rapidement possible pour casser son image d'eldorado aux yeux des clandestins.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/