1 min de lecture Faits divers

La Défense : la fuite d'eau géante stoppée après 8 heures d'opérations

La fuite d'eau géante survenue dans le quartier d'affaires de la Défense à Puteaux a été stoppée après huit heures d'opérations.

Le quartier d'affaires de la Défense de nuit (archives)
Le quartier d'affaires de la Défense de nuit (archives) Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
AFP

L'inondation sous le quartier d'affaires de la Défense, à Puteaux (Hauts-de-Seine), provoquée ce samedi par la rupture inexpliquée d'une canalisation a pu être stoppée dans la nuit après huit heures d'opérations, a-t-on appris auprès des pompiers et du prestataire de distribution.

Fuite stoppée vers 1h du matin

"Près d'une dizaine de vannes ont dû être fermées pour venir à bout, vers 1h00, de cette fuite sur une canalisation de transport d'eau potable" commencée vers 17h00, a expliqué auprès de l'AFP le commandant Eric Moulin, porte-parole de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP).

"Cette procédure n'aura pas de conséquence sur la distribution grâce à la conception très maillée du réseau" qui acheminera l'eau par d'autres canalisations, a précisé un représentant du prestataire de distribution Eau et Force au sein de la cellule de crise.

Le tunnel de l'A14, inondé, a dû être fermé dans le sens Paris-Province durant les opérations. L'eau qui s'écoulait à grands flots sur la route de la Demi-Lune, en pente, a même gagné le sous-sol d'un parking de l'immeuble Elysées, envahi par 1,50 m d'eau, a raconté le commandant Moulin.

51 pompiers et 12 camions mobilisés

À lire aussi
Des policiers (illustration) faits divers
Isère : une soirée clandestine rassemblant une centaine de personnes interrompue

Pendant plus de 8 heures, une durée inhabituelle pour une fuite d'eau, le prestataire Eau et Force a multiplié les procédures pour parvenir à couper l'eau et stopper la fuite, dont la cause reste pour l'instant inconnue, a précisé le porte-parole des pompiers.

Eau et Force estime la perte d'eau de 2.000 à 3.000 m3 comparé aux 110.000 m3 qu'il distribue chaque jour. La vétusteté de la canalisation datant de 1965 ne serait pas en cause selon le prestataire qui avance l'hypothèse d'"un problème de joint" à l'endroit de la fuite, où se forme un noeud de canalisations et de vannes. 51 pompiers et 12 camions ont été mobilisés lors des opérations.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Inondations Défense
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants