1 min de lecture Faits divers

La famille de Naomi Musenga ne veut pas que "l'opératrice prenne tout sur ses épaules"

La famille de Naomi Musenga déposera une plainte "en bonne et due forme" d'ici au vendredi 11 mai a indiqué Me Mohamed Aachour, l'un des avocats de la famille de la victime.

Mort de Naomi Musenga : la famille ne veut pas que "l'opératrice prenne tout sur ses épaules"
Mort de Naomi Musenga : la famille ne veut pas que "l'opératrice prenne tout sur ses épaules" Crédit : FREDERICK FLORIN / AFP
Martin Planques
Martin Planques et AFP

La famille de Naomi Musenga, décédée après avoir été raillée par une opératrice téléphonique du Samu de Strasbourg, déposera une plainte "en bonne et due forme" d'ici au vendredi 11 mai, mais sans intention de "charger" l'opératrice, a indiqué Me Mohamed Aachour, l'un des avocats de la famille de la victime. 

"Elle sera déposée aujourd'hui ou au plus tard vendredi, jeudi étant férié", a déclaré à l'avocat, précisant qu'un courrier intitulé "plainte" avait déjà été adressé par la famille pour saisir le parquet de Strasbourg, qui a ouvert mercredi 9 mai une enquête préliminaire

S'exprimant un peu plus tard devant la presse, Me Aachour a souligné que la famille ne souhaitait pas que "l'opératrice du Samu prenne tout sur ses épaules", évoquant une possible "chaîne de responsabilités". "La famille ne souhaite absolument pas que l'on charge uniquement l'opératrice" mais voudrait que des réponses soient apportées aux "nombreuses interrogations qui restent sans réponse", a-t-il insisté. 

Pour la famille, il s'agit de "connaître les causes de la mort"

Il serait "un peu facile de stigmatiser un agent", a déclaré à ses côtés Me Nicole Radius, seconde avocate de la famille, évoquant "au-delà de l'hôpital, toute la chaîne du ministère de la Santé" et des "urgences exsangues, à bout de souffle". Selon Me Aachour, les proches de Naomi Musenga ont été reçus "à plusieurs reprises par l'hôpital mais sans obtenir de réponses claires, nettes et précises". 

À lire aussi
L'accident a eu lieu a Fraser island, en Australie. faits divers
Australie : un homme tué par un requin

"Ce que l'on souhaiterait, c'est qu'au-delà de l'enquête préliminaire il y ait une information judiciaire qui soit ouverte", a-t-il souligné. Pour la famille, il s'agit de "connaître les causes de la mort", a poursuivi l'avocat, précisant que "pour l'instant, on sait qu'il y a une dégradation rapide des organes qui a conduit à la mort de Naomi, mais on ne sait pas ce qui a entraîné cette dégradation rapide". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Strasbourg Hôpitaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants