1 min de lecture Loire-Atlantique

La Baule : les policiers l'empêchent de se suicider, il les remercie dans une lettre

VU DANS LA PRESSE - Un homme a adressé une lettre au commissariat de La Baule, en Loire-Atlantique. Il tenait à remercier les policiers qui lui ont sauvé la vie, en janvier, alors qu'il s'apprêtait à se donner la mort.

Le 28 janvier, cet habitant de Pornichet s'apprêtait à sauter du pont de Saint-Nazaire quand des policiers lui ont sauvé la vie.
Le 28 janvier, cet habitant de Pornichet s'apprêtait à sauter du pont de Saint-Nazaire quand des policiers lui ont sauvé la vie. Crédit : Philippe Roy / Aurimages via AFP
Charline Vergne Journaliste

C'est une histoire qui se termine bien. Le 1er février, un habitant de Pornichet, a adressé un courrier au commissariat de La Baule. 

Dans cette lettre, partagée récemment sur le compte Twitter de la police nationale de Loire-Atlantique, le quinquagénaire se dit reconnaissant envers les policiers de la Brigade anticriminalité (BAC) qui lui ont "sauvé la vie". Le soir du 28 janvier, aux alentours de 23h30, l'homme se trouvait sur le pont de Saint-Nazaire, prêt à sauter pour mettre fin à ses jours.

Debout sur le parapet du pont, à plus de 60 mètres de hauteur, il est repéré par un équipage de la BAC qui effectuait une ronde. Comme le précise Ouest France dans un article, la police avait été alertée de l’arrêt d’une voiture sur le pont. La brigade anticriminalité de permanence s'était alors dirigée vers l’édifice qui enjambe la Loire.

"Sous l'effet conjugué de l'alcool et de circonstances personnelles et professionnelles, j'allais commettre l'irréparable", commente le Pornichétin dans son courrier. "Avec courage et bravoure, les fonctionnaires m'ont rattrapé [...] Je tiens à les féliciter. Ils ont très vite su discerner la gravité de la situation [...] Je regrette mon geste et je leur dois la vie.
La lettre s'achève avec un sobre "merci", rédigé en lettres majuscules.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Loire-Atlantique Saint-Nazaire Justice
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants