1 min de lecture Justice

Jawad Bendaoud : le procureur requiert 4 ans de prison à l'encontre du prévenu

Au terme de neuf jours d'audience, le procureur a formulé ses réquisitions à l'encontre des prévenus Jawad Bendaoud, Mohamed Soumah et Youssef Aït Boulahcen ce mardi 6 février.

Jawad Bendaoud est jugé aux côtés de Mohamed Soumah et Youssef Aït-Boulahcen, à partir du 24 janvier au tribunal de grande instance de Paris
Jawad Bendaoud est jugé aux côtés de Mohamed Soumah et Youssef Aït-Boulahcen, à partir du 24 janvier au tribunal de grande instance de Paris Crédit : Benoit PEYRUCQ / AFP
109996784729281669890
Clarisse Martin

L'heure des réquisitions a sonné. Au terme de neuf jours d'audience, le procureur de la République a formulé ses réquisitions, mardi 6 février, à l'encontre des trois prévenus : Jawad Bendaoud, le "logeur" des terroristes du 13 novembre 2015, Youssef Aït Boulahcen et Mohamed Soumah. 

Le ministère public a requis quatre ans d'emprisonnement avec maintien en détention à l'encontre de Jawad Bendaoud et Mohamed Soumah. Ils étaient jugés pour "recel de malfaiteurs terroristes" et encourent 6 ans d'emprisonnement. Pour Youssef Aït Boulahcen, soupçonné de "non-dénonciation de crime terroriste", cinq ans d'emprisonnement, assortis d'un mandat de dépôt, ont été requis. Il s'agit de la peine maximale. À l'égard de ce dernier, le magistrat a estimé qu'il était "un personnage qui (faisait) froid dans le dos", un homme "qui présente le profil le plus inquiétant".

"Ni Mohamed Soumah, ni Jawad Bendaoud ne pouvaient ignorer qu'ils avaient apporté leur aide à des criminels", a estimé le représentant du parquet au début de son réquisitoire, avant de nuancer son propos, faisant valoir qu'il n'y avait "pas suffisamment d'éléments pour affirmer avec certitude que Jawad Bendaoud et Mohamed Soumah savaient qu'ils apportaient leur soutien à des terroristes".
En  définitive, le procureur n'accorde que peu de crédit à la thèse selon laquelle Jawad Bendaoud et Mohamed Soumah auraient apporté leur aide en connaissance de cause aux jihadistes. Pour étayer sa pensée, le parquetier apporte l'exemple du répertoire téléphonique de Jawad Bendaoud. Ce dernier y avait enregistré Hasna Aït Boulahcen à "Hasna appart", "sans autre précaution".

À lire aussi
Thierry Solère, député des Hauts-de-Seine enquête
Thierry Solère en garde à vue : ce que lui reproche la justice

Au terme du réquisitoire du ministère public, l'audience a été suspendue. Elle reprendra avec les plaidoiries des avocats de la défense.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Faits divers Procès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792150375
Jawad Bendaoud : le procureur requiert 4 ans de prison à l'encontre du prévenu
Jawad Bendaoud : le procureur requiert 4 ans de prison à l'encontre du prévenu
Au terme de neuf jours d'audience, le procureur a formulé ses réquisitions à l'encontre des prévenus Jawad Bendaoud, Mohamed Soumah et Youssef Aït Boulahcen ce mardi 6 février.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/jawad-bendaoud-le-procureur-requiert-4-ans-de-prison-a-l-encontre-du-prevenu-7792150375
2018-02-06 14:52:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/I1L81DegEJH0Yh7Mql_uCw/330v220-2/online/image/2018/0125/7791977987_jawad-bendaoud-est-juge-aux-cotes-de-mohamed-soumah-et-youssef-ait-boulahcen-devenu-assalam-a-partir-du-24-janvier-au-tribunal-de-grande-instance-de-paris.jpg