1 min de lecture Jacqueline Sauvage

Jacqueline Sauvage maintenue en détention : "La rançon d'un délire politico-médiatique", pour le magistrat Philippe Bilger

INVITÉ RTL - Le magistrat, qui dénonce les interventions à répétition des politiques dans cette affaire, pense que Jacqueline Sauvage est victime de ses soutiens.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Jacqueline Sauvage maintenue en détention : "La rançon d'un délire politico-médiatique", pour le magistrat Philippe Bilger Crédit Image : Sipa | Crédit Média : Philippe Corbé | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
et Ludovic Galtier

Jacqueline Sauvage aurait-elle été victime de ses soutiens ? Le Tribunal de l'application des peines de Melun a rejeté la demande de libération conditionnelle de celle qui a été condamnée à 10 ans de prison pour le meurtre de son mari. Selon le magistrat, Philippe Bilger, la décision du Tribunal de l'application des peines de Melun est fondée sur "une perception psychologique, qui probablement est constituée par la rançon de ce délire politico-médiatique. Je constate que les politiques n'ont rigoureusement rien compris puisqu'ils continuent à dénoncer de manière scandaleuse cette décision". 

Le magistrat, qui a posté un billet sur Justice au Singulier, son propre blog, ne cache pas son amertume envers la classe politique. Jean-Christophe Lagarde (UDI) parle de "honte" quand Jean-Luc Mélenchon condamne "une justice cruelle". "C'est hallucinant d'en arriver à un tel degré d'ineptie. Dans ces soutiens dont je parle, qui ont accablé Jacqueline Sauvage, je mets bien sûr également le Président de la République, dont la complaisance et l'immixtion ont été totalement choquantes dans cette affaire. Il aurait surtout dû ne pas s'en mêler. Le Président de la République n'est pas chargé en permanence de répondre à toutes les sollicitations du cœur qu'elles soient valables ou non."

L'acquittement était impossible à obtenir

Partager la citation

À en croire le magistrat, la stratégie de défense de Jacqueline Sauvage est aussi en cause dans ce maintien en détention. "L'acquittement était impossible à obtenir. C'est une absurdité d'avoir plaidé l'acquittement alors qu'il était  rigoureusement impossible. Ça a été la première erreur grave. Les avocates ont fait une expérience sur le dos de Jacqueline Sauvage."

En conclusion, Philippe Bilger estime que Jacqueline Sauvage "peut être placée en libération conditionnelle. Là, on est dans des tragédies singulières. Ça n'est pas parce que des politiques ou des journalistes ne connaissent pas la réalité des Cours d'assises que leur parole est supérieure à d'autres. Je suis effaré par la démagogie des politiques, c'est inconcevable."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jacqueline Sauvage Prisons Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants