1 min de lecture Faits divers

Imposture : "J'ai appris le mensonge", confesse Alexandre Brandy sur RTL

INVITÉ RTL - L'imposteur, qui se faisait passer pour le neveu de Mouammar Kadhafi ou Bachar al-Assad pour visiter des demeures luxueuses, publie un livre où il explique comment il a dupé le Tout-Paris.

fallait l'inviter- L'Entretien du jour Thomas Sotto
>
"J'ai appris le mensonge", confesse Alexandre Brandy Crédit Image : AFP | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date : La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
Journaliste

Pour berner la haute société parisienne, il a été tour à tour le neveu de Kadhafi et de Bachar al-Assad. Alexandre Brandy publie un livre intitulé Il y a longtemps que je mens dans lequel il raconte comment, en se faisant passer pour des membres de la famille de dictateurs arabes, il a pu piéger des agents immobiliers de luxe avant de commettre un braquage. 

Une écriture romancée mais qui est autobiographique, "un roman véridique", comme le dit son auteur. Ce fils de militaire a passé son enfance à suivre son père au gré des missions. "Très tôt il a fallu expliquer à d'autres enfants d'où je venais", précise-t-il. C'est comme cela qu'il fait ses premières armes d'imposteur. "J'ai appris le mensonge", dit Alexandre Brandy. 

Au début, "c'est un jeu pour tromper l'ennui" après que son père l'ait abandonné avec sa mère. À 16 ans, il se fait passer pour le neveu de Rafiq Hariri, riche homme d'affaires libanais, pour visiter des châteaux. À 20 ans, il s'attaque à Paris en utilisant un nom plus puissant, celui de Mouammar Kadhafi, dirigeant de la Libye. Il joue sur la mise en scène : costume, cravate, journal arabe, gants. 

Tout est illusion dans cette aventure"

Alexandre Brandy
Partager la citation

Se faisant appeler Omar Kadhafi, puis passer pour le neveu d'al-Assad, il fait le tour des prestigieuses agences immobilières pour se faire traiter comme un prince et visiter les plus belles propriétés de la capitale. Jusqu'à s'en lasser et décider un jour de braquer l'un de ces hôtels particuliers en y dérobant des bijoux avec une arme factice. 10 jours après, il est interpellé et condamné à trois ans de prison dont deux ferme. "Tout est illusion dans cette aventure", conclut l'homme de 31 ans qui a trouvé refuge dans l'art dramatique et la comédie.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Fraude Témoignage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants