2 min de lecture Justice

Tariq Ramadan placé en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour viol

INFO RTL - L'islamologue suisse est entendu depuis mercredi 31 janvier dans la matinée à la Police judiciaire de Paris dans le cadre d'une enquête pour viol.

L'islamologue suisse Tariq Ramadan
L'islamologue suisse Tariq Ramadan Crédit : Kathy Willens/SIPA
Thomas Prouteau et Eléanor Douet

Tariq Ramadan, le théologien musulman visé par une enquête préliminaire pour viol, a été placé en garde à vue mercredi 31 janvier à la police judiciaire de Paris. L'islamologue est visé par deux plaintes pour viol, déposées fin octobre 2017.

L'une par Henda Ayari, une ancienne salafiste aujourd'hui militante laïque et féministe qui l'accuse de l'avoir violée un soir de 2012 dans une chambre d’hôtel alors qu'elle venait demander des conseils religieux.

La défense du théologien a versé au dossier des pièces censées discréditer la parole de cette ancienne salafiste devenue militante féministe. Parmi ces documents figurent notamment des conversations sur Facebook au cours desquelles une femme qui se présente comme Henda Ayari fait en 2014 - soit deux ans après les faits présumés -, des avances explicites au théologien qui n'y donne pas suite.

L'autre plainte a été déposée par une femme de 40 ans qui a souhaité rester anonyme et qui a déposé plainte pour des faits qui remontent à l'automne 2009.  

Une plainte contre Caroline Fourest

À lire aussi
justice
Les infos de 6h30 - Affaire Halimi : un élu LR demande un amendement sur l'irresponsabilité pénale

Les deux femmes ont déjà été entendues par la police, à Rouen et à Paris. L'essayiste Caroline Fourest, qui a indiqué avoir remis des documents aux enquêteurs, a également été auditionnée.

Les avocats de Tariq Ramadan avaient riposté début novembre en déposant une plainte pour subornation de témoin visant nommément Caroline Fourest, qui combat médiatiquement l'islamologue depuis plusieurs années.

Ils réclament par ailleurs que l'enquête identifie le magistrat que Caroline Fourest dit avoir fait rencontrer à une des plaignantes et qui aurait manqué de signaler les faits à la justice.

Jusqu'à 48 heures de garde à vue

Tariq Ramadan est actuellement entendu par les enquêteurs de la 2e DPJ de la police parisienne, une garde à vue qui peut durer jusqu'à 48 heures et à l'issue de laquelle il peut repartir libre, être placé sous le statut de témoin assisté ou être mis en examen. Contacté par RTL, l'avocat d'une des plaignantes Eric Morain n'a pas souhaité faire de commentaires. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Faits divers
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants