1 min de lecture Faits divers

Incendies dans un hôpital de Berck : un pompier volontaire mis en examen et écroué

L'homme, également agent de sécurité incendie à l'hôpital, a avoué aux enquêteurs que son geste avait pour objectif de dénoncer les failles de sécurité importantes dans l'établissement.

Un pompier (illustration)
Un pompier (illustration) Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
103029000663527498057
Eléanor Douet
et AFP

L'agent de sécurité, également pompier volontaire, soupçonné d'avoir allumé une dizaine d'incendies à l'hôpital de Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais) a été mis en examen pour "destruction volontaire par incendie" et placé sous mandat de dépôt, a-t-on appris dimanche 11 février de source judiciaire.

Cet agent de sécurité incendie de 28 ans "a reconnu les faits durant la garde à vue, mais a gardé le silence devant le juge d'instruction", a déclaré à l'AFP le procureur adjoint de Boulogne-sur-Mer Philippe Sabatier. "Il est trop tôt pour dire qu'il s'agit d'un pompier pyromane, il faudra attendre les expertises".


Lors de sa garde à vue, "il a prétendu avoir fait cela pour dénoncer les failles de la sécurité des bâtiments", a ajouté Philippe Sabatier. Le mis en cause encourt une peine de dix années d'emprisonnement. Cet employé d'une société de sécurité, qui travaille à l'institut Calot depuis plusieurs années, "connaît très bien les lieux", a précisé le parquet.

À lire aussi
Des chauffeurs VTC à Marseille, le 23 mai 2018 faits divers
Paris : un couple d'homosexuels agressé par un chauffeur VTC

Vendredi, une dizaine d'incendies s'étaient déclenchés à l'institut Calot. S'il n'y a pas eu de victime, les sinistres ont conduit à l'évacuation de 119 personnes (personnels soignants, patients, visiteurs) et de 17 bâtiments avec la mise en place d'une cellule d'urgence médico-psychologique, selon un communiqué de la préfecture du Pas-de-Calais. Les dégâts causés par les feux ont été qualifiés "d'importants" par le parquet de Boulogne-sur-mer.

Une série de messages avaient également été envoyés par un "corbeau" à l'hôpital. Selon le parquet, ils ne sont pas le fait du mis en examen. "L'enquête sur les messages du 'corbeau' est menée par le parquet et se poursuit. Cette enquête est distincte de l'information judiciaire" qui concerne elle les incendies de vendredi mais également de fin janvier, a souligné Philippe Sabatier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Pas-de-calais Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792223339
Incendies dans un hôpital de Berck : un pompier volontaire mis en examen et écroué
Incendies dans un hôpital de Berck : un pompier volontaire mis en examen et écroué
L'homme, également agent de sécurité incendie à l'hôpital, a avoué aux enquêteurs que son geste avait pour objectif de dénoncer les failles de sécurité importantes dans l'établissement.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/incendies-dans-un-hopital-de-berck-un-pompier-volontaire-mis-en-examen-et-ecroue-7792223339
2018-02-11 22:46:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/dzxJf4zb3qdM4qBEKurGUQ/330v220-2/online/image/2016/0616/7783712284_un-pompier-illustration.jpg