1 min de lecture Justice

Incendie à Rouen : "Plus d'une quarantaine de plaintes" déjà déposées

Le parquet de Rouen s'est dessaisi au profit du pôle santé publique du parquet de Paris en raison notamment de la technicité du dossier et "du nombre de plaintes pour mise en danger d'autrui".

De nouvelles analyses ont été menées à l'usine Lubrizol de Rouen, après l'incendie
De nouvelles analyses ont été menées à l'usine Lubrizol de Rouen, après l'incendie Crédit : LOU BENOIST / AFP
Sylvain Zimmermann
Sylvain Zimmermann
et AFP

Les inquiétudes ne sont pas encore dissipées et désormais les habitants saisissent la justice. Le parquet de Rouen a annoncé mardi 1er octobre qu'"à ce jour plus d'une quarantaine de plaintes" consécutives à l'incendie de l'usine Lubrizol de Rouen avaient été "transmises" ou étaient "en cours de transmission".

Le parquet de Rouen s'est dessaisi au profit du pôle santé publique du parquet de Paris en raison notamment de la technicité du dossier et "du nombre de plaintes pour mise en danger d'autrui".

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté ce mardi à Rouen pour réclamer "la vérité" sur les conséquences sur la santé et l'environnement de l'incendie de l'usine Lubrizol, au moment où la préfecture de Normandie tenait une conférence de presse sur l'accident, a constaté l'AFP.

Une "catastrophe nationale" ?

"Une usine chimique qui brûle sans toxicité c'est comme une tarte aux fraises sans les fraises ?", interrogeait une pancarte au-dessus de la foule compacte. "Ils cachent la vérité, à nous tous d'enquêter", indiquait une autre affiche tenue à bout de bras par une manifestante, tandis que sur une autre, un peu plus loin, on pouvait lire : "Rouen Lubrizol c'est une catastrophe nationale".

À lire aussi
Le lycée Iroquois, Louisville, Kentucky justice
États-Unis : un lycéen inculpé après avoir battu un jeune autiste

"Nos enfants en danger" ou encore "le préfet doit sauter", scandaient les manifestants, partis du palais de justice en fin d'après-midi avant de rejoindre la préfecture de Normandie, où le préfet Pierre-André Durand s'est engagé à publier sur le site internet de la préfecture la liste des produits qui ont brûlé dans l'incendie de jeudi dernier. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Rouen Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants