1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Incendie à Aubervilliers : "Le gouvernement doit rénover ce quartier", demande la maire sur RTL
3 min de lecture

Incendie à Aubervilliers : "Le gouvernement doit rénover ce quartier", demande la maire sur RTL

INVITÉE RTL - Meriem Derkaoui est la maire d'Aubervilliers. Elle pointe du doigt la crise du logement et demande au gouvernement de leur donner les moyens de financer les différentes opérations de rénovation de cet habitat précaire.

Meriem Derkaoui est maire d'Aubervilliers depuis 2016
Meriem Derkaoui est maire d'Aubervilliers depuis 2016
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
La maire d'Aubervilliers alerte sur la crise du logement
06:02
Bénédicte Tassart & La rédaction numérique de RTL

Dimanche 19 août, un feu s'est déclaré au 2e étage d'un immeuble, situé au 52 rue du Landy à Aubervilliers, peu après 19 heures. Présents sur place, les policiers ont réussi à extraire une dizaine de personnes de l'immeuble en flammes avant que les pompiers n'en sortent une dizaine d'autres. 7 blessés sont dans un état grave, dont 5 enfants.
 
Les habitants du quartier dénoncent le délabrement des logements. "C'est malheureusement le deuxième incendie en moins d'un mois (...) c'était un logement précaire non autorisé au dessus d'un commerce. Il n'y avait aucune autorisation d’urbanisme pour loger des familles et au delà de ce cas précis nous sommes dans un quartier où plus 40% des logements sont dans une situation de précarité et d'insalubrité" explique l'édile.

"Il y a déjà sur Aubervilliers plus de 70% de parc privé et sur ces 70%, plus de 40% des logements sont dans un état parfois de délabrement et de précarité que ce soit la précarité énergétique, de sécurité, ce sont des conditions de logements tout à fait indignes" détaille Meriem Derkaoui.

Un plan de rénovation est prévu dans le quartier

"Il y a un plan de rénovation dans le quartier qui est prévu depuis plusieurs années. Maintenant je demande au gouvernement d’accélérer les procédures, de rénover ce quartier de nous donner les moyens de financer les différentes opérations de rénovation de cet habitat."

À propos des marchands de sommeil, le maire explique "quelle est la racine du mal ? Cela vient quand même de la crise du logement, il n'y a pas assez de réalisation de logements et notamment des logements qui seraient accessibles à toutes et à tous. Nous donnons notre part en matière de construction de logements sociaux mais il en faut pour répondre à cette crise"
 
"Les personnes vulnérable, les plus fragiles, ce sont elles qui se retrouvent entre les mains de ces marchands de sommeil voire de ces bricolages qui n'ont rien à voir avec les règles d'urbanisme ou de sécurité de l'habitat".

Faire du logement une priorité nationale

À écouter aussi

"Il faut vraiment faire de la question du logement une priorité nationale que ce soit dans notre ville ou dans d'autres pour répondre à ces besoins pour ces familles, ces enfants. Sur les 7 blessés graves, il y a 5 enfants qui sont dans les hôpitaux parisiens, la meilleure réponse c'est de donner les moyens de couper l'herbe sous le pied de ces marchands de sommeil, à cette exploitation inhumaine de la misère et de la pauvreté", alerte Meriem Derkaoui.

"Il y a ces plans mais encore une fois, ça prend trop de temps, c'est adresse par adresse, c'est des logements qui datent de plusieurs décennies. Là, on ne parle pas de logement, on parle d'une situation où l'enquête est en cours, je vais prendre dans la journée un arrêté de péril imminent à la suite de l'avis des pompiers".

Un arrêté de péril imminent pris lundi 20 août

"On apprend que ce propriétaire a d'autres adresses sur la ville, donc nous allons regarder ces adresses là où il n'y a pas d'autorisation d'habiter et où malheureusement des personnes pensent résoudre un problème et on voit un peu le résultat..." souligne la maire.

Grâce à un arrêté de péril imminent, les personnes ne pourront pas retourner sur les lieux et il faut les reloger. "J'ai eu une offre des services de l'État et des bailleurs sociaux qui sont d'accord pour reloger cette famille parce qu'il est hors de question de revenir sur les lieux, même chose pour le commerce qui est en dessous". 

Il faut que toutes les villes prennent leur part en matière de logement social

Meriem Derkaoui, maire d'Aubervilliers

"C'est un problème de politique nationale du logement, il faut qu'on reprenne un peu la loi Solidarité et rénovation urbaine, que toutes les villes prennent leur part en matière de logement social et on en est un peu loin. Nous avons délibéré au mois de mai sur le permis de louer, mais on n'est pas censé savoir que des personnes sont logés dans des aires de stockage comme c'était le cas dans ce lieu".

"L'enquête nous dira qui savait quoi dans cette affaire entre le gérant et le propriétaire des lieux", conclut la maire d'Aubervilliers.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/