1 min de lecture Mesrine

Il y a 36 ans, Jacques Mesrine était abattu par la police

REPLAY - Le 2 novembre 1979, la voiture de l'ennemi public numéro un est prise au piège par la brigade anti-gang du commissaire Broussard à la porte de Clignancourt.

>
Il y a 36 ans, Jacques Mesrine était abattu par la police Crédit Image : AFP | Crédit Média : Marie Monier | Durée : | Date :
Lauriane Dervault
Lauriane Dervault et Loïc Farge

Jacques Mesrine est un fils de petits commerçants établis à Clichy. Turbulent, bagarreur à l'école, mais intelligent, disent ses professeurs. Il quitte les bancs de la classe assez tôt et enchaîne les petits boulots. À 19 ans, il part pour le service militaire en Algérie. Mesrine l'aventureux, le révolté, est entraîné à la mort, et il y prend goût. À la fin des années 50, c'est le retour à la vie civile brutal. Ses parents lui trouvent une place de négociant dans un magasin de dentelle. Un métier qu'il lâchera vite pour ses premiers "coups".

Venezuela, Québec. En 1973 : il rentre en France incognito, avec des dizaines braquages à son actif. Son objectif : devenir le plus grand des gangster. C'est le commissaire Robert Broussard, patron de l'anti-gang, qui sera chargé de le traquer. On l'arrête. Case prison. Condamné à 20 ans de réclusion criminelle, il s'évade. Le jeu rocambolesque des gendarmes et du plus grands des voleurs prendra fin ce 2 novembre 1979.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mesrine Banditisme Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants