1 min de lecture Haute-Savoie

Haute-Savoie : 3 alpinistes tués dans une avalanche dans le massif du Mont-Blanc

Un guide allemand et ses deux clientes ont été tués dans une avalanche au sommet du mont Maudit.

Un hélicoptère de secours survole le mont Maudit, dans le massif du Mont-Blanc en Haute-Savoie (illustration)
Un hélicoptère de secours survole le mont Maudit, dans le massif du Mont-Blanc en Haute-Savoie (illustration) Crédit : SIPA
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Trois alpinistes sont décédés dans une avalanche, mercredi 17 août, dans le massif du Mont-Blanc (Haute-Savoie), selon une information BFMTV, confirmée par francetvinfo. Les victimes sont un guide allemand et ses deux clientes, l'une Slovaque et l'autre Anglo-Polonaise. Les trois alpinistes ont trouvé la mort dans un couloir du Mont Maudit fragilisé par une avalanche qui s'est produite le 16 août dernier, date de départ de la cordée, indique BFMTV. Leur disparition a été signalée aux gendarmes et secours le lendemain en fin de journée. Les victimes sont décédées dans le mont Maudit, un sommet du massif qui culmine à 4.465 m d'altitude. "Leur cordée a été emportée par une avalanche de séracs, c'est-à-dire de gros blocs de glace", explique francetvinfo.

Les corps des deux femmes ont été retrouvés par les secouristes mercredi entre 18h30 et 22h30, celui du guide l'a été jeudi tôt dans la matinée, vers 6h30. Une enquête a été ouverte et confiée au Peloton de gendarmerie de haute-montagne de Chamonix. Le mois d'août est tragique dans le massif. Le 12 août dernier, Daniel Rossetto, guide expérimenté de 67 ans avait fait une chute mortelle de près de 250 mètres dans le mont Blanc du Tacul, rappelle France 3 Alpes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Haute-Savoie Avalanche Mont-Blanc
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants