2 min de lecture Harcèlement

Harcèlement sexuel : Hollande, Pujadas, Karabatic... 16 hommes s'engagent contre

Seize hommes prennent la parole à leur tour contre le harcèlement sexuel dans "Le Parisien" du mercredi 25 octobre.

François Hollande le 6 septembre 2017
François Hollande le 6 septembre 2017 Crédit : AFP / Bertrand Guay
lucie valais
Lucie Valais
Journaliste

#Tousconcernés. Après #Balancetonporc et #Metoo, le combat contre le harcèlement sexuel continue. Dans le sillon du scandale de l'affaire Harvey Weinstein ou de James Toback, également accusé de harcèlement ou d'agression sexuelle.

Depuis plusieurs semaines, les langues se délient et les voix s'élèvent pour dénoncer ce fléau. Interrogés par Le Parisien dans son édition du 25 octobre, ce sont cette fois des hommes, connus, qui prennent la parole.

Homme politique, de télévision, artiste, sportif, comédien... En tout 16 personnalités s'expriment contre le harcèlement sexuel. Pour l'ancien chef de l'État François Hollande, "c'est toute la société qui doit se lever pour empêcher, dissuader et condamner ces agissements". Christian Estrosi considère que "si on ne prend pas les bonnes décisions pour protéger les victimes de harcèlement, on est soi-même responsable".

À lire aussi
Jean-Luc Mélenchon le 20 mars 2019 élections européennes
Européennes : Jean-Luc Mélenchon violemment critiqué par le candidat Thomas Guénolé

J'espère (...) que ce sera une prise de conscience pour les hommes qui commettent ces agressions

Nikola Karabatic
Partager la citation

Elie Semoun veut "ouvrir sa gueule", quand Bruno Solo encourage à "se mettre dans la peau d'une femme" et considère que "la démarche de #Balancetonporc est saine". Julien Clerc s'inquiète pour "toutes les femmes qui ne peuvent pas se défendre", et explique que "nous avons tous une responsabilité". Les sportifs ne sont pas en reste, avec le handballeur Nikola Karabatic, qui espère "une prise de conscience pour les hommes qui commettent ces agressions", ou le boxeur Brahim Asloum qui tranche : "Nous devrions avoir le plus grand respect pour les femmes".

Le journaliste David Pujadas souligne l'importance pour les femmes de parler, pour "que le harcèlement sexuel devienne un thème public". Quant à Michel Cymes, il raconte avoir "subi des attouchements par un homme dans le métro" et dénonce des "gestes déplacés" qui "doivent être condamnés".

Un choix éditorial critiqué

Ce choix éditorial a été critiqué par plusieurs internautes. Une personne parle "d'indécence" à propos du sujet tandis qu'une autre soulève ce problème : "On devrait mettre en avant les femmes qui parlent, pas des hommes qui n'ont qu'un intérêt marketing". 

La militante féministe Caroline de Haas s'interroge également sur le "casting" opéré par Le Parisien : "Un ancien Président qui n’a pas reçu en 5 ans les assos de lutte contre les violences dit qu’il faut agir. Perplexité", "Comment il s’appelle celui qui chantait Melissa, quand des mecs matent une nana nue contre sa volonté et c’est super fun ?
Cherchez bien", a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Harcèlement Justice Droits des femmes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790662006
Harcèlement sexuel : Hollande, Pujadas, Karabatic... 16 hommes s'engagent contre
Harcèlement sexuel : Hollande, Pujadas, Karabatic... 16 hommes s'engagent contre
Seize hommes prennent la parole à leur tour contre le harcèlement sexuel dans "Le Parisien" du mercredi 25 octobre.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/harcelement-sexuel-hollande-pujadas-karabatic-16-hommes-s-engagent-7790662006
2017-10-25 08:52:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/GnbANsuTfg8f_L9jbgL-6g/330v220-2/online/image/2017/0907/7789994321_francois-hollande-le-6-septembre-2017.jpg