1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Meurtre d'Antoine : après les aveux du beau-père, la famille organise une marche blanche
2 min de lecture

Meurtre d'Antoine : après les aveux du beau-père, la famille organise une marche blanche

Le beau-père a avoué être l’auteur du meurtre d’Antoine, le 28 janvier 2015. Il a été mis en examen pour assassinat après avoir indiqué où était caché le corps. La famille endeuillée organisera une marche blanche dimanche 13 mars en hommage à l'adolescent.

Un gendarme le 4 juillet 2015 (Illustration).
Un gendarme le 4 juillet 2015 (Illustration).
Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Antoine, 15 ans, avait disparu le 28 janvier 2015 à Gonnehem, dans le Pas-de-Calais. Presque un an jour pour jour après, le corps de l'adolescent a été retrouvé, mercredi 2 mars, dans le canal de Beuvry, selon des informations de la Voix du Nord. Mardi soir, le beau-père d'Antoine, une nouvelle fois interrogé par les gendarmes, a avoué avoir tué l'adolescent le 28 janvier au soir, dans leur maison de Gonnehem. "Il a avoué avec force détails l’avoir tué", explique au quotidien local le procureur de la République de Béthune, Philippe Peyroux. "Il l’a étranglé avec un fil de fer dans son sommeil." 

Après son audition, le beau-père a ensuite indiqué aux gendarmes où se trouvait le corps, dans cette portion de canal à quelques kilomètres de Gonnehem. Il l’aurait lesté de poids, mis un filet par-dessus, et l’aurait bloqué avec des parpaings.

Une marche blanche le 13 mars

Vendredi 4 mars, la famille endeuillée de l'adolescent a décidé d'organiser une marche blanche en sa mémoire. Celle-ci aura lieu dimanche 13 mars prochain, à 15 heures, au départ du stade de Gonnehem. Le club de foot local respectera une minute de silence en hommage à Antoine.

Sur la page Facebook dédiée au triste événement, "En ta mémoire Antoine", la famille précise qu'elle annoncera ultérieurement la date des obsèques. 

Une enquête repris de zéro

À lire aussi

Le mobile du meurtre reste, pour le moment, inconnu. L'an dernier, le beau-père avait participé, comme tous les membres de la famille, aux recherches pour retrouver Antoine. Il avait été entendu par la police, sans que rien de précis ne soit retenu. Un an après, les gendarmes ont voulu reprendre l’enquête de zéro. Et ont commencé par le beau-père, dernière personne à avoir vu Antoine vivant. Après ses révélations, il a été mis en examen pour assassinat. Il encourt 30 ans de prison. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/