1 min de lecture Faits divers

Fusillade à la mairie de Dreux : une personne blessée, l'auteur des tirs s'est suicidé

Une fusillade à la mairie de Dreux a fait au moins une personne blessée, l'auteur des tirs s'est suicidé selon une source proche enquête.

La mairie de Dreux (Eure-et-Loir)
La mairie de Dreux (Eure-et-Loir) Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Alice Moreno
et Olivier Boy

Une fusillade à la mairie de Dreux, en Eure-et-Loir, a fait au moins une personne blessée, ce vendredi 3 janvier à 10 heures. L'auteur des tirs s'est suicidé.

Le blessé est le directeur général des services de la mairie. Il a été touché d'une balle dans la jambe et a perdu beaucoup de sang. Le tireur a ensuite retourné l'arme contre lui et s'est donné la mort.

"Un homme armé d'un fusil de chasse" s'est présenté ce matin à 10 heures à la mairie", a précisé le procureur de la République Rémi Coutin. Il est arrivé en voiture, s'est garé dans la cours avant de sortir de son véhicule avec un fusil de chasse à la main. 

Lorsque le tireur entre dans la mairie, il est directement entré au 1er étage où il s'enferme dans le bureau du directeur général des services de la mairie. Il le vise une fois avec son fusil, c'est à ce moment-là que le DSG aurait été blessé à la jambe. Puis, l'auteur des tirs s'est suicidé dans ce même bureau. Le procureur de la République a ajouté qu'il s'agissait d'"une affaire d'ordre privé".

Le DGS était bien la personne visée par le tireur

À lire aussi
Le musicien MHD en septembre 2017 à Washington DC (États-Unis) faits divers
MHD : le parquet fait appel d'une libération sous contrôle judiciaire du rappeur

Les policiers appelés sur place "ont trouvé l'auteur des faits suicidé et le Directeur général des services blessé", a expliqué le procureur, sans pouvoir préciser si une autre personne était présente dans le bureau au moment des faits.

Rémi Coutin a indiqué que le DGS était bien la personne visée par le tireur. Le directeur des services "semblerait blessé seulement à la jambe", a-t-il noté, tout en souhaitant rester prudent sur son état de santé en attendant des nouvelles de l'hôpital où il a été transporté. 
La préfète d'Eure-et-Loir Fadela Benrabia était sur place ainsi que le procureur adjoint du parquet de Chartres. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Eure-et-Loir Fusillade
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants