1 min de lecture Attentats en France

Fusillade à "Charlie Hebdo" : 7 personnes interpellées

Sept personnes de l'entourage de Saïd et Chérif Kouachi ont été placées en garde à vue, dans le cadre de l'attentat qui a eu lieu au siège de l'hebdomadaire satirique, le 7 janvier.

Les terroristes ont abandonné une Citroën C3 rue de Meaux après l'attentat dans les locaux de "Charlie Hebdo" mercredi 7 janvier 2015
Les terroristes ont abandonné une Citroën C3 rue de Meaux après l'attentat dans les locaux de "Charlie Hebdo" mercredi 7 janvier 2015 Crédit : AFP
Morgane Giuliani
Morgane Giuliani
Journaliste RTL

La police s'active pour appréhender les personnes éventuellement liées à la fusillade ayant eu lieu à la rédaction de Charlie Hebdo, qui a fait 12 morts et 4 blessés grave ce 7 janvier. Sept membres de l'entourage des auteurs présumés de l'attaque, Saïd et Cherif Kouachi, sont en garde à vue ce jeudi matin

Hommes et femmes, ces personnes ont été interpellées tard mercredi soir. 

Ce jeudi 8 janvier au micro de Yves Calvi, le premier ministre Manuel Valls a révélé que plusieurs interpellations ont été menées

Saïd et Chérif Kouachi, 32 et 34 ans, sont toujours activement recherchés par la police. Le troisième suspect, Mourad Hamyd, 18 ans, beau-frère du premier, s'est rendu aux autorités à Charleville-Mézières, mercredi soir. 

À lire aussi
Hassen Chalghoumi Attentats en France
Les infos de 6h - Enseignant assassiné : "C'est une honte !", dénonce l'ancien imam de Drancy

Peu après minuit, dans la nuit du 7 au 8 janvier, une vingtaine de policiers du Raid ont mené une opération dans l'appartement de Saïd Kaouchi. La police scientifique a ensuite investi les lieux.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats en France Faits divers Terrorisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants