1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Fusillade mortelle à Arras : une rupture sentimentale à l'origine du drame
1 min de lecture

Fusillade mortelle à Arras : une rupture sentimentale à l'origine du drame

REPLAY - La nuit du nouvel An, un homme a fait irruption dans une soirée festive près d'Arras et a ouvert le feu sur les convives, faisant trois morts et trois blessés.

Un policier de dos (illustration)
Un policier de dos (illustration)
Crédit : AFP
Fusillade à Arras : une rupture sentimentale à l'origine du drame
00:53
Fusillade mortelle à Arras : "On a entendu 4 coups de feu", dit une voisine
01:45
Vœux 2015 : François Hollande part à la reconquête de la confiance des Français
02:26:23
Le spectacle de l'Arc de Triomphe a séduit les touristes
01:42
Franck Antson & Cécile De Sèze

C'est une nuit de Saint-Sylvestre tragique qui s'est déroulée jeudi 1er janvier à Sainte-Catherine près d'Arras, dans le Pas-de-Calais. Un réveillon familial a viré au cauchemar après une fusilladeTrois morts, trois blessés, et un tireur qui se suicide. Le bilan est lourd. 

Peu après une heure du matin, un homme a fait irruption rue des Bleuets, où 7 personnes étaient en train de réveillonner. Il a ouvert le feu sur les convives. Selon les premiers éléments de l'enquête, c'est une rupture sentimentale qui serait à l'origine du drame.

Une course poursuite dans la ville

"Cet individu était un des anciens concubins d'une des personnes qui faisait partie de la soirée, explique le substitut du procureur, Adam Chodkiewiez. Le mis en cause a fait feu sur les invités à plusieurs reprises et a pris la fuite."

Le mis en cause a fait feu sur les invités à plusieurs reprises

Adam Chodkiewiez, substitut du procureur d'Arras

Selon lui, les policiers de la brigade anti-criminalité ont été prévenus, et s'en est suivi "une course poursuite qui s'est terminée sur le parking de l'hôpital" de la ville.

À lire aussi

"Avant même que les policiers n'aient eu le temps de mettre pied à terre, l'intéressé a retourné son arme contre lui et s'est donné la mort", conclut-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/