1 min de lecture Finistère

Finistère : il découvre un obus en tondant la pelouse

Après avoir découvert un obus, un agent d'entretien a décidé de l'apporter à la mairie de Hanvec, provoquant la panique.

Un obus découvert en forêt près de Verdun, en mars 2014 (Illustration).
Un obus découvert en forêt près de Verdun, en mars 2014 (Illustration). Crédit : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Située à une trentaine de kilomètres de Brest, dans le Finistère, la commune de Hanvec a été la cible durant l'été 1944 d'environ 30.000 tonnes d'explosifs de la part des Alliés, afin de déloger les Allemands. 10% d'entre eux n'auraient pas explosé et sont encore découverts par hasard de nos jours. Un hasard qui ne s'accompagne pas toujours des précautions nécessaires...

Vendredi 4 septembre, un agent d'entretien des espaces verts de la ville a découvert un obus de 20 à 30 centimètres en tondant une pelouse communale, la lame de la tondeuse "rabotant la tête de la fusée" a indiqué à l'AFP François Adam, chef secrétaire de la compagnie de gendarmerie de Landerneau, confirmant une information du Télégramme. C'est tout naturellement qu'il a décidé de se rendre à la mairie, avec l'engin sous le bras, visiblement inconscient du danger.

La mairie évacuée

Le jardinier a pris de "gros risques pour lui-même et les autres", déplore Bernard Guérin, le sous-préfet de Brest: un premier, car il aurait pu ainsi activer involontairement le mécanisme de mise à feu, mais aussi "un deuxième en déterrant l'engin et en le prenant à bras le corps pour l'apporter à la mairie". En cas de découverte d'un engin explosif, "il ne faut pas y toucher et appeler immédiatement la gendarmerie ou la police", a-t-il insisté.

Les gendarmes qui se sont rendus sur place ont aussitôt évacué quatre employés de mairie et trois usagers, en attendant l'arrivée des militaires du service de déminage de Brest, a précisé le préfet Guérin. L'obus a ensuite été transporté à Brest pour y être neutralisé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Finistère Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants