1 min de lecture Faits divers

Femme tuée par des chiens : "Elle était dévorée de partout", témoigne son mari sur RTL

TÉMOIGNAGE - Avant de mourir, la jeune femme décédée à 29 ans des suites de morsures de chiens a appelé son mari pour lui demander de l'aide.

RTL Midi -  Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
"Elle était dévorée de partout" : le mari de la femme tuée par des chiens témoigne sur RTL Crédit Image : Capture Google Maps | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Gautier Delhon-Bugard édité par Esther Serrajordia

Dans quelles circonstances est morte la future jeune maman de 29 ans, retrouvée samedi 16 novembre dans la forêt de Retz, à Saint-Pierre-Aigle dans l'Aisne ?

Elisa promenait son propre chien, prénommé Curtis, en forêt ce jour-là. Une chasse à courre était organisée dans le secteur au même moment. Elle a été mordue par un ou plusieurs chiens, ce qui a provoqué une hémorragie fatale. Des analyses ADN sont en cours pour identifier les chiens qui l'ont mordue. Juste avant de mourir, la jeune femme avait joint son compagnon pour lui dire qu'elle était tombée sur une meute de chiens agressifs. Il témoigne au micro d'RTL. 

"J'ai reçu un coup de fil d'Elisa qui promenait Curtis, qui était en danger parce qu'elle était attaquée apparemment par plusieurs chiens. Comme j'étais pressé, mon portable est tombé dans la voiture donc j'ai pas pu continuer. J'entendais juste crier et, arrivé en forêt, j'ai trouvé ses vêtements par terre dans un premier temps. En revenant sur mes pas, au lieu d'appeler juste Elisa, j'ai appelé Curtis et il était dans un précipice", déclare-t-il, encore sous le choc et très ému. 

Notre garçon allait s'appeler Enzo

Le mari de la défunte
Partager la citation

"C'est là que j'ai vu ma femme qui était déshabillée, elle n'avait plus d'affaires et elle était dévorée de partout. J'ai essayé de la réanimer mais elle était déjà froide. Et après, les gendarmes, les pompiers, le Samu, tout le monde est arrivé. Elle était enceinte de six mois, on allait avoir un garçon qui allait s'appeler Enzo". Le mari de la défunte attend maintenant que l'enquête avance. "J'espère que la procureure ne va rien lâcher", dit-il. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Témoignage Aisne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants