1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Féminicide à Toulouse : le compagnon va être mis en examen pour meurtre sur conjoint
1 min de lecture

Féminicide à Toulouse : le compagnon va être mis en examen pour meurtre sur conjoint

Deux jours après le meurtre d'une jeune maman de 23 ans par son compagnon à Toulouse, ce dernier va être mis en examen pour meurtre sur conjoint. Un militaire, qui a assisté à la scène sans intervenir, va être déferré pour non-assistance à personne en danger.

Un brassard de police. (Illustration)
Un brassard de police. (Illustration)
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Patrick Tejero - édité par Romain Giraud

L'enquête avance trois jours après le féminicide à Toulouse qui a coûté la vie à une mère de famille de 23 ans. On apprend ce mardi 21 septembre que son compagnon, qui s'était rendu lui-même à la police quelques heures après le drame, va être mis en examen pour meurtre sur conjoint. L'un des deux militaires présents sur place va, quant à lui, être déféré au parquet pour non-assistance à personne en danger.

Lundi, RTL révélait que plusieurs membres de l'entourage du couple étaient présents lors des faits. Outre les deux militaires, la sœur de la victime était également présente à la soirée et a été placée en garde à vue. 

L'autopsie du corps de la jeune femme est terminée et met en évidence que les coups portés par son compagnon sont responsables du décès. Karine, une voisine, avait également témoigné sur RTL, ayant entendu des cris, elle affirmait avoir appelé le 17 pour alerter les forces de l'ordre mais sans avoir reçu de réponse. Le parquet de Toulouse affirme ce jour ne pas avoir encore retrouvé la trace d'un appel d'urgence. Les investigations se poursuivent.

"On entend les coups et on sent que c'est sur le visage. Combien de fois moi j'ai appelé les gendarmes", expliquait Karine, qui habite juste en dessous, au micro de RTL ce lundi. "Je suis très très choquée. Je me suis doutée que c'était fini", disait-elle. Dimanche matin, les pompiers avaient fait la découverte du corps de la jeune femme autour de ses trois enfants de bas âge, en pleurs autour d'elle. Son visage était déformé par les coups reçus la veille.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/