1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Féminicide à Toulouse : deux autres hommes présents le soir des faits placés en garde à vue
1 min de lecture

Féminicide à Toulouse : deux autres hommes présents le soir des faits placés en garde à vue

Info RTL INFO RTL - Les deux suspects auraient assisté aux coups mortels portés à la jeune mère de 23 ans par son compagnon, sans intervenir.

Un véhicule de police (illustration)
Un véhicule de police (illustration)
Crédit : Riccardo Milani / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Féminicide à Toulouse : deux autres hommes présents le soir des faits placés en garde à vue
01:33
Thomas Prouteau & Patrick Tejero

Nouveau développement ce lundi 20 septembre après la mort d'une jeune femme de 23 ans ce week-end dans le quartier du Mirail à Toulouse. C'est d'abord le compagnon de la victime qui a appelé les secours dimanche matin, avant de quitter son domicile. Les pompiers, qui ont dû passer par la fenêtre, ont retrouvé la jeune femme morte à l'intérieur de l'appartement.

Quelques heures après, le compagnon s'est rendu de lui-même à la police et une enquête a été ouverte pour homicide sur conjoint. Deux autres hommes sont désormais en garde à vue, d'après les informations de RTL confirmées de source judiciaire. Il s'agit de deux proches du couple qui auraient été présents samedi soir et qui aurait assisté aux violences exercées sur la victime sans intervenir. Selon nos informations il s'agirait de deux militaires. Ils sont entendus pour "non-assistance à personne en danger".

Une voisine a témoigné sur RTL qu'elle avait d'abord entendu des bruits de pas qui témoignaient d'une soirée dans l'appartement du couple, puis des cris de femme. Elle affirme avoir appelé le 17 pour alerter les forces de l'ordre car le compagnon était connu pour violences conjugales, mais sans avoir reçu de réponse. Le parquet de Toulouse affirme vérifier ce point mais d'après nos informations les policiers n'ont pas retrouvé à ce stade la trace d'un appel d'urgence. 

La garde à vue du compagnon a été prolongée ce lundi et il devrait être déféré demain au parquet de Toulouse. Ce dernier avait fait l'objet cet été d'une condamnation pour violences conjugales.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/