1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Euro 2016 : trois jours après Marseille, de brefs affrontements entre Russes et Anglais constatés à Lille
2 min de lecture

Euro 2016 : trois jours après Marseille, de brefs affrontements entre Russes et Anglais constatés à Lille

À la veille d'un nouveau match à risque entre la Russie et la Slovaquie, des heurts ont éclaté entre supporters à Lille ce mardi 14 juin.

Affrontement entre hooligans russes et anglais à Marseille le 11 juin pour l'Euro 2016 (illustration)
Affrontement entre hooligans russes et anglais à Marseille le 11 juin pour l'Euro 2016 (illustration)
Crédit : Valery HACHE / AFP
Ludovic Galtier & AFP

Après Angleterre-Russie, Russie-Slovaquie. À la veille de ce deuxième match classé à risque du groupe B, des premiers affrontements entre supporters britanniques et russes ont été constatés ce mardi 14 juin à Lille. Si aucun blessé n'est à déplorer, quelques dizaines de supporters britanniques et russes alcoolisés se sont retrouvés sur la terrasse d'un bar face à la gare de Lille-Flandres. Comme à Marseille les 10 et 11 juin, des bouteilles en verre, des chaises et des tables ont été lancés. L'épisode marseillais n'a visiblement fait que renforcer l'animosité entre les deux parties. Les forces de l'ordre ont procédé à cinq interpellations quasi-immédiates : elles concernent 4 hooligans russes et un supporter britannique.

Parmi les supporters russes masqués et cagoulés, l'un d'entre eux portait un T-shirt emblématique des Orel Butchers, groupe affilié au Lokomotiv Moscou, des hooligans russes, avec l'inscription "Fuck Euro-2016". Les supporters des deux équipes se sont croisés dans la capitale du nord parce qu'au lendemain de Russie-Slovaquie à Lille, l'Angleterre défiera le Pays-de-Galles à Lens, soit à une quarantaine de kilomètres à peine. 

43 supporters russes, interpellés à Mandelieu-la-Napoule, en garde à vue

Ces premiers heurts dans le Nord interviennent au lendemain de la condamnation de dix supporters britanniques, français et autrichiens à des peines de prison. Sur les dix, neuf, dont deux Français, ont écopé de peines de prison ferme. Un autre Français, un Marseillais de 46 ans, a été arrêté après avoir été reconnu sur des photos sur lesquelles on le voit s'apprêter à lancer une canette de bière sur le Vieux-Port et s'en prendre à coups de pied et à coups de poing à un supporter.

Le 14 juin, 43 supporteurs russes contrôlés à Mandelieu-la-Napoule (Alpes Maritimes) ont été placés en garde à vue. Ils auraient leur part de responsabilité dans les violences à Marseille." Nous avons des indices suffisamment précis sur la participation d'au moins un certain nombre d'entre eux aux aux violences inacceptables" survenues à Marseille en marge d'Angleterre-Russie (11 juin, ndlr), a commenté à la mi-journée Adolphe Colrat, préfet des Alpes-Maritimes. Ces Russes devaient rejoindre Lille pour assister au deuxième match de leur équipe le 15 juin.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/