1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Euro 2016 : 10 personnes en garde à vue à Marseille après les violences entre supporters
2 min de lecture

Euro 2016 : 10 personnes en garde à vue à Marseille après les violences entre supporters

Dix personnes ont été placées en garde-à-vue après les violences entre supporters qui ont émaillé le match Angleterre-Russie le 11 juin au stade Vélodrome.

La police a dû intervenir sur le Vieux-Port de Marseille pour stopper les heurts entre supporters anglais et russes avant le match de l'Euro.
La police a dû intervenir sur le Vieux-Port de Marseille pour stopper les heurts entre supporters anglais et russes avant le match de l'Euro.
Geoffroy Lang & AFP

Dix personnes - des Anglais, un Autrichien, un Allemand, des Français et des Russes - étaient en garde à vue dimanche 12 juin à Marseille après des violences qui ont eu lieu dans la vielle en marge du match Angleterre-Russie et des affrontements avec la police depuis le jeudi 9 juin. Plusieurs seront renvoyés en comparution immédiate dès le 13 juin a indiqué le parquet de Marseille précisant que des enquêtes se poursuivent pour certains d'entre eux, notamment pour les faits les plus graves.

Les incidents les plus plus violents ont eu lieu dans le centre-ville de Marseille à partir de 16h samedi. Plusieurs centaines de supporters anglais, russes et français, ont investi le Vieux Port. 35 personnes ont été blessées et prises en charge dans des hôpitaux, dont un Anglais qui se trouvait entre la vie et la mort, selon la préfecture des Bouches-du-Rhône. Ils ont été finalement maîtrisés par la police et la gendarmerie à coups de gaz lacrymogènes et de charges, peu avant le coup d'envoi du match Angleterre-Russie considéré comme l'un des plus risqués de l'Euro 2016. 

Deux Britanniques déjà placés en détention

Empoignades, jets de projectiles et bousculades ont également eu lieu dans le stade mythique de la cité phocéenne entre supporters russes et anglais. Dans la nuit, des Anglais "sont redescendus dans le centre ville et se sont affrontés à des groupes de jeunes locaux" jusqu'à 4h, mais il n'y a pas eu alors d'incident notable, a indiqué le préfet de police Laurent Nunez.

Deux Britanniques interpellés vendredi pour des violences ont été placés en détention le lendemain, après avoir été présentés à un juge. Un mineur, également britannique, et une Française, aussi arrêtés vendredi, ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire et interdits de stade. Le mineur a comparu devant un juge pour enfants et son billet pour le match Angleterre-Russie a été désactivé. Un autre Français, âgé de 30 ans, interpellé jeudi au cours d'incidents du même type, était toujours en attente de comparution. Il a été placé en garde à vue pour "vols avec violence avec arme par destination", notamment le vol d'un maillot de l'équipe d'Angleterre, et d'un drapeau.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
pub
En Direct
/