1 min de lecture Faits divers

Eure-et-Loir : un cadavre coupé en deux découvert par des promeneurs

Une enquête de flagrance a été ouverte pour meurtre et atteinte à l'intégrité du cadavre après la découverte du corps d'un couvreur de 38 ans.

Une rivière dans le Perche (Illustration)
Une rivière dans le Perche (Illustration) Crédit : Brigitte Merle / Photononstop
Félix Roudaut
Félix Roudaut
et AFP

Un cadavre découpé en deux parties a été découvert par plusieurs promeneurs mercredi 26 février après-midi entre une petite route et une rivière dans le Perche, près de Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir), a-t-on appris ce jeudi 27 février de source judiciaire. 

"Un premier témoin a contacté les gendarmes, mardi vers 13h45, pour signaler la présence d'une partie d'un corps posé entre une petite route et un cours d'eau aux Autels-Villevillon", a indiqué le procureur de la République de Chartres, Rémi Coutin, confirmant une information de L'Écho Républicain.

Les gendarmes de la section de recherche d'Orléans et de la brigade de recherche de Nogent-le-Rotrou ont été mobilisés et un médecin légiste d'Alençon s'est rendu sur place pour un premier examen de corps, a précisé le magistrat. "Vers 18h, d'autres témoins ont contacté les forces de l'ordre après avoir découvert, à 300 mètres du premier endroit, les restes d'un corps, à savoir une tête et des membres supérieurs", a ajouté Rémi Coutin.

Plusieurs blessures au niveau du thorax

"Les premières constatations du médecin légiste ont montré que la victime avait subi plusieurs blessures au niveau du thorax, probablement des coups de couteau et que le corps avait été ensuite découpé post mortem, peut-être à l'aide d'une scie", selon le procureur.

À lire aussi
Hyères, dans le Var faits divers
Confinement : à 75 ans, elle refuse de se plier à un contrôle et insulte les policiers

Les premières constatations ont permis de déterminer l'identité de la victime, un homme de 38 ans, couvreur de profession, demeurant aux Autels-Villevillon, à quelques centaines de mètres de la découverte de son cadavre. "Une enquête de flagrance a été ouverte pour meurtre et atteinte à l'intégrité du cadavre. Une dizaine d'enquêteurs sont mobilisés et des auditions sont en cours", indique Rémi Coutin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Eure-et-Loir Meurtre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants