1 min de lecture Drogue

États-Unis : elle vendait de l'héroïne dans des boîtes de Happy Meal

Une employée d'un restaurant McDonald's de Pittsburg a été arrêtée mercredi 29 janvier. Des policiers sous couverture avaient découvert qu'elle vendait de l'héroïne dans des boîtes de Happy Meal, rapporte "CNN" jeudi.

Un fast-food McDonald's à San Francisco, en Californie, le 9 février 2009 (illustration)
Un fast-food McDonald's à San Francisco, en Californie, le 9 février 2009 (illustration) Crédit : AFP / JUSTIN SULLIVAN
micro générique
La rédaction numérique de RTL

De la drogue à la place des jouets. Une employée d'un établissement McDonald's de Pittsburg, aux États-Unis, a été arrêtée mercredi 29 janvier, après l'étonnante découverte d'agents de police sous couverture. Shantia Dennis, 26 ans, vendait en effet de l'héroïne dans des boîtes de Happy Meal, le menu destiné aux enfants, rapporte CNN jeudi.

"Les clients désirant se procurer de l'héroïne avaient instruction de passer au drive et de dire : 'Je voudrais commander un jouet'. Le client se verrait alors amené à s'avancer jusqu'à la première fenêtre, où il recevrait une boîte de Happy Meal contenant de l'héroïne", écrit le site de la chaîne de télévision américaine, citant une source au sein du cabinet du procureur.

Les policiers infiltrés ont découvert la manœuvre en réalisant un achat sous couverture. Durant celui-ci, ils ont récupéré 10 sachets contenant de la drogue à l'intérieur d'un Happy Meal. Procédant à l'arrestation de Shantia Dennis, les officiers de police ont perquisitionné 50 sachets de plus, ainsi qu'une petite quantité de marijuana.

La jeune femme fait face à cinq chefs d'accusation.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Drogue Faits divers Héroïne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants